Florian Philippot loin derrière Marion Maréchal – Le Pen pour l'élection au comité central du FN

Publié à 13h32, le 29 novembre 2014 , Modifié à 19h15, le 29 novembre 2014

Florian Philippot loin derrière Marion Maréchal – Le Pen pour l'élection au comité central du FN
Florian Philippot © Mathieu Cugnot / IP3 / MAXPPP
Image Sylvain Chazot


Et pendant ce temps, le Front national tient son Congrès à Lyon. Alors d'accord, le suspense est *un peu* moins grand que du côté de l'UMP : Marine Le Pen étant la seule candidate à sa succession, elle sera évidemment reconduite à la tête du parti fondé par Jean-Marie Le Pen.

Un événement est quand même notable du côté du FN ce samedi 29 novembre. Marion Maréchal – Le Pen est arrivée en tête de l'élection au comité central du parti. Selon l'AFP, qui cite des sources internes, la députée du Vaucluse a recueilli 80% des votes internes, Louis Aliot 76%, Steeve Briois 70%, Florian Philippot 69%.

Dans l'opposition face à Florian Philippot, Marion Maréchal – Le Pen a donc largement remporté la première manche. Commentaire d'un proche de Marion Maréchal – Le Pen :

Ça voudrait dire que les gens ne regardent plus tellement la télé.

Une référence à l'exposition médiatique de Florian Philippot. Selon les décomptes du Lab, le vice-président du FN est la deuxième personnalité politique la plus invitée des matinales radio ou télé, juste derrière Marine Le Pen. Au mois de novembre, il a effectué trois passage en matinales, soit autant que Marion Maréchal Le Pen. 

Ce résultat est aussi la victoire d'une ligne sur une autre au FN. Le 18 novembre, sur BFMTV, la députée du Vaucluse avait reconnu des "divergences" avec Florian Philippot. "Je ne suis pas plus libérale que lui, je suis peut-être moins interventionniste que lui. Mais on n’a peut-être pas tout à fait les mêmes analyses des sujets en fonction de l’actualité, c’est tout !", avait-elle dit.

Ancien chevènementiste, énarque, gaulliste, Florian Philippot est un personnage à part au Front national.Il a néanmoins nié toutes "prétendues divisions" au sein du parti. Concernant sa place de 4ème, il a ajouté : 

L'ancienneté a joué : vous avez été secrétaire général (comme Louis Aliot et Steeve Briois, NDLR), ça joue - ça n'enlève rien à votre talent. Moi, je suis beaucoup plus récent, je suis 4e, je n'ai pas ce coup de pouce de m'appeler Le Pen, qui reste indéniablement un coup de pouce.

Marine Le Pen avait officiellement soutenu Marion Maréchal – Le Pen pour l'élection au comité central du FN, ce qui avait laissé poindre l'idée de tensions entre Florian Philippot et la direction du parti. Des tensions que le vice-président du FN et la présidente avaient tenu à démentir en publiant, dimanche 23 novembre, un selfie commun. La dernière fois que Marine Le Pen s'était livré à ce genre d'exercice, c'était avec Louis Aliot. La cheffe frontiste avait alors voulu démentir des rumeurs de séparations. 





Interrogé par Le Lab lors des 140 secondes du Lab, samedi 29 novembre, à l’occasion de l'émission PolitiqueS sur LCP, Florian Philippot a démenti toutes tensions. Il a indiqué que ce selfie s'adressait à la presse. 



[EDIT 14h31] Ajout déclaration Florian Philippot

Du rab sur le Lab

PlusPlus