Drapeaux en berne pour trois jours suite à l'assassinat d'Hervé Gourdel, comme réclamé par certains élus

Publié à 13h19, le 25 septembre 2014 , Modifié à 13h34, le 25 septembre 2014

Drapeaux en berne pour trois jours suite à l'assassinat d'Hervé Gourdel, comme réclamé par certains élus
Stéphane Le Foll le 25 septembre 2014 / Capture d'écran via Elysee.fr

François Hollande a décidé la mise en berne des drapeaux le vendredi 26 septembre, samedi 27 septembre et le dimanche 28 septembre. C'est Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, qui indique cette mesure à la sortie du conseil des ministres du 25 septembre.

Le ministre de l'Agriculture rappelle également la nécessité d'une "union nationale" sur cette question:

"

Face à cette menace, il faut une unité nationale.

"

Au lendemain de l'assassinat d'Hervé Gourdel, les réactions politiques se sont multipliées. Un député socialiste, Jean-Louis Gagnaire mais également Benoist Apparu, député UMP, ont réclamé cette mise en berne des drapeaux, via Twitter:



Du rab sur le Lab

PlusPlus