Les Verts refusent de participer au futur gouvernement de Manuel Valls

Publié à 20h28, le 01 avril 2014 , Modifié à 21h20, le 01 avril 2014

Les Verts refusent de participer au futur gouvernement de Manuel Valls
Emmanuelle Cosse, Christophe Najdovski et Cecile Duflot (MaxPPP)
Image Sylvain Chazot


C’était bien la peine de leur proposer un grand ministère de l’Écologie. Mardi 1er avril, les écologistes ont finalement décidé de ne pas participer au gouvernement Valls I. Si un élu décidait, malgré cette consigne, d’accepter un ministère, il serait exclu du parti.

Dans un communiqué signé "Emmanuelle Cosse, Secrétaire nationale d’EELV et le Bureau exécutif", le parti explique son choix :

A ce stade, nous ne pouvons qu’espérer un véritable changement de cap. La non remise en cause des orientations budgétaires ne nous semble pas de nature à permettre cette transition énergétique de grande ampleur que nous appelons de nos vœux.

Petite nuance, toutefois, d'EELV, qui ne souhaite pas totalement couper les ponts avec la majorité : 

Les écologistes soutiendront sans faillele gouvernement à chaque fois qu’il s’engagera sur le chemin du progrès et de l’écologie, mais s’opposeront aux renoncements et quand l’écologie ne sera pas au rendez-vous [... ] Nous serons des partenaires vigilants et présents.

Selon des sources parlementaires, la décision a été prise contre l’avis d’une majorité de parlementaire EELV. 

Certains écolos ont déjà réagi à l’image de Denis Baupin, conseiller de Paris et député de la 10ème circonscription de Paris, qui a estimé que les Verts se tiraient une balle dans le pied :



François-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône, évoque lui des conséquences politiques pour son parti :



François de Rugy et Barbara Pompili, les deux chefs de groupe EELV à l’Assemblée nationale, étaient eux-aussi favorables à une participation des Verts au prochain gouvernement. Ils avaient rencontré, comme Jean-Vincent Placé et Emmanuelle Cosse, le nouveau Premier ministre mardi 1er avril, au matin. Cécile Duflot, en revanche, y était fermement opposée.  

Du rab sur le Lab

PlusPlus