François Hollande se dit "aux côtés de Paul McCarthy", l'auteur du "Tree" érigé et vandalisé Place Vendôme

Publié à 10h55, le 21 octobre 2014 , Modifié à 11h12, le 21 octobre 2014

François Hollande se dit "aux côtés de Paul McCarthy", l'auteur du "Tree" érigé et vandalisé Place Vendôme
© Montage Le Lab / Reuters

François Hollande a réagi au soir du lundi 20 octobre à la polémique du week-end concerant l'œuvre de Paul McCarthy, "The Tree". S'exprimant dans le cadre de l'inauguration de la Fondation Louis Vuitton à Paris, le président de la République s'est déclaré "aux côtés de l'artiste". Son œuvre, une sculpture gonflable verte de 24 mètres représentant un arbre, mais évoquant aussi très clairement un plug anal, a été vandalisée dans la nuit de vendredi à samedi. L'artiste lui-même avait été agressé peu avant, lors du gonflage de son œuvre érigée place Vendôme à Paris, dans le cadre de l'opération "Hors les murs" de la Foire internationale d'art contemporain (Fiac).

Une agression condamnée par François Hollande :

"

La France sera toujours aux côtés des artistes comme je le suis aux côtés de Paul McCarthy, qui a été finalement souillé dans son œuvre, quel que soit le regard que l'on pouvait porter sur elle.

"

Dans le week-end, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a affirmé son soutien à Paul McCarthy. Interrogée sur BFMTV ce lundi 20 octobre, elle estime que l'œuvre de l'artiste américain est, en effet, subversive. 

"

Elle est sans doute subversive puisqu'elle a créé autant de débats mais c'est le propre de l'art que d'être subversif et de parfois choquer, de provoquer le débat.

"

Une autre socialiste a abordé l'affaire de façon plus légère : invitée sur France Inter lundi 20 octobre, Martine Aubry était hilare durant le billet de la chroniqueuse Sophia Aram sur le sujet : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus