Municipales : comment François Hollande veut remobiliser l'électorat de gauche contre le Front national

Publié à 07h17, le 26 mars 2014 , Modifié à 09h22, le 26 mars 2014

Municipales : comment François Hollande veut remobiliser l'électorat de gauche contre le Front national
François Hollande. © Maxppp.

RIPOSTE – Après la défaite de la majorité au premier tour des élections municipales, l’heure n’était pas encore au bilan ou à l’inventaire des deux premières années du quinquennat de François Hollande. Pour le chef de l’Etat, l’heure est à la riposte et à la remobilisation pour le second tour afin d'atténuer la défaite. Selon Bruno Le Roux, proche du président, François Hollande voit "une forme d'injustice" dans les résultats du premier tour.

Ainsi, François Hollande a donné la ligne de conduite stratégique à tenir pour le second tour du dimanche 30 mars, devant ses troupes, selon des propos rapportés par le Canard Enchaîné de ce mercredi 26 mars.

Dans la droite ligne de la sortie de Jean-Marc Ayrault au soir du premier tour, appelant au Front républicain et à une lutte sans merci contre le Front national, le chef de l’Etat a poursuivi sur cette ligne de front :

"

Pour faire campagne, il faut hausser le ton et faire du second tour une bataille contre le Front national.

"

"C’est le meilleur moyen d’atteindre les abstentionnistes et de remobiliser l’électorat de gauche", veut croire le locataire de l’Elysée pour qui "il n’y a pas de diagnostic ou d’analyse des résultats à poser".

Pour le moment.

Du rab sur le Lab

PlusPlus