Gaspard Gantzer remplace Aquilino Morelle comme chef du pôle communication de l'Élysée, Christian Gravel prépare son départ

Publié à 20h12, le 23 avril 2014 , Modifié à 19h21, le 24 avril 2014

Gaspard Gantzer remplace Aquilino Morelle comme chef du pôle communication de l'Élysée, Christian Gravel prépare son départ
Gaspard Gantzer (Maxppp).

L'Élysée a annoncé, ce mercredi 23 avril, dans un communiqué, la nomination de Gaspard Gantzer comme conseiller chargé des relations avec la presse et chef du pôle communication à la Présidence de la République.

Il y remplacera Aquilino Morelle, sans la fonction de conseiller politique qu'occupait ce dernier, et ce ... dès ce jeudi 24 avril. 

Gaspard Gantzer avait été nommé directeur adjoint du cabinet de Stéphane Le Foll, le 2 avril, au porte-parolat du gouvernement, devenant un quasi "porte-parole adjoint" du gouvernement, après avoir été conseiller communication de Laurent Fabius pendant un peu plus d'un an.

Gaspard Gantzer a usé ses fonds de culotte sur les bancs de l'ENA avec un certain Emmanuel Macron, actuel secrétaire général adjoint de l'Elysée. Tout comme Macron, Gantzer n'a jamais été élu.

Parallèlement, selon les informations du Lab, Christian Gravel, conseiller communication du chef de l'État, adjoint d'Aquilino Morelle, a annoncé, ce mercredi 23 avril en début de soirée, qu'il préparait son départ de la présidence de la République, dans un SMS à quelques employés de l'Élysée.



Voici le texte du message envoyé par ce proche de Manuel Valls (photographié par l'agence MaxPPP aux côtés de François Hollande sur la photo ci-dessus), et que le Lab a pu consulter :

"

Cher(e)s ami(e)s,
J'ai le plaisir de vous annoncer l'arrivée, demain, de Gaspard en tant que chef du pôle com. Ses compétences et ses qualités permettent d'envisager le meilleur pour la suite de l'aventure.
En ce qui me concerne, je vais vous quitter pour occuper de nouvelles fonctions passionnantes, ailleurs, très prochainement.
Qu'il n'y ait pas de malentendus: mon départ n'a rien à voir avec la dernière petite affaire élyséenne... C'est un choix personnel.
Nous en parlerons très  vite.
Je vous demande d'accueillir Gaspard - qui est un ami - dans les meilleures conditions. C'est une nécessité pour la présidence et pour vous tous.
Très amicalement,
Christian

"

Lorsqu'il avait fait venir Claude Sérillon à l'Elysée, au tout début de l'année 2013, François Hollande n'avait procédé à aucun réaménagement interne et, très rapidement, une guerre des conseillers avait donné lieu à la publication de nombreuses boules puantes dans la presse. La trame de fond en était toute simple : les attributions respectives des différents chargés de communication de François Hollande, dans un contexte de flou généralisé. Manifestement, François Hollande à l'Elysée v2 veut éviter cela.

Du rab sur le Lab

PlusPlus