Jean-Christophe Cambadélis veut "que DSK se sorte de cette histoire et se reconstruise définitivement"

Publié à 09h59, le 02 février 2015 , Modifié à 19h48, le 02 février 2015

Jean-Christophe Cambadélis veut "que DSK se sorte de cette histoire et se reconstruise définitivement"
Dominique Strauss-Kahn et Jean-Christophe Cambadélis © Montage Le Lab via AFP
Image Etienne Baldit


LEAVE DSK ALONE - 14 prévenus dont un ancien candidat à la présidentielle, trois semaines d'audience : le procès dit du Carlton s'ouvre lundi 2 février à Lille. Et sur le banc des accusés, Dominique Strauss-Kahn. L'ex-favori de l'élection de 2012 comparaît pour proxénétisme aggravé.

Ce lundi sur Radio Classique, son ancien lieutenant Jean-Christophe Cambadélis veut croire que "tout ça est derrière nous". Le premier secrétaire du Parti socialiste estime surtout que son "ami" a "déjà beaucoup payé" et doit maintenant pouvoir "se reconstruire". Il explique :

C'est une histoire privée d'un ami qui a déjà beaucoup payé. Donc faut pas en rajouter. Il est la vedette d'un procès dont il n'est pas le centre. [...] J'ai toujours pensé qu'il y avait quelque chose de louche dans ces affaires. Mais maintenant tout ça, c'est derrière nous. Je suis pour que Dominique Strauss-Kahn se sorte de cette histoire et se reconstruise définitivement.

Les juges soupçonnent l'ex-directeur du FMI d'avoir été au cœur d'un réseau de prostitution dans le Nord. En a-t-il été client ou l'a-t-il organisé lui-même pour "pratiquer sa sexualité" à l'insu de ses lieutenants, interroge ce lundi le journaliste Guillaume Durand. "Nous n'étions pas au courant mais ceci dit, c'est l'objet du procès, répond Jean-Christophe Cambadélis. Le procès tourne autour de la question que vous posez. C'est à la justice de décider. Mais ceci est maintenant du passé privé. Je me suis posé cette question, voilà c'est fini."

Au mois de juillet, au moment du renvoi de DSK en correctionnelle, "Camba" avait pris sa défense sur son blog, jugeant "triste et insensé" d'accuser son vieil ami de proxénétisme. 

De leur côté, les avocats de Dominique Strauss-Kahn dénoncent un "acharnement" contre leur client qui, affirment-ils, avait des pratiques libertines mais n'avait pas recours à des prostituées. Pour les juges d'instruction en revanche, "une véritable 'loi du silence' a été appliquée en vue de protéger Dominique Strauss-Kahn de toute implication pour des faits de proxénétisme". Le procès devra déterminer si l'intéressé pouvait ou non ignorer qu'il avait affaire à des prostituées lors de ses parties fines, et s'il s'est rendu coupable d'acte de proxénétisme, notamment en mettant à leur disposition, à plusieurs reprises, des locaux leur permettant de pratiquer "des actes de prostitution tarifés". 

[Bonus Track] Bizarre, ce sondage

Le patron de Solférino a également réagi au sondage qui place Marine Le Pen en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Selon ce même sondage, Manuel Valls, contrairement à François Hollande, priverait l'UMP de second tour et l'emporterait contre la présidente frontiste au second avec 60% des voix (contre 51% pour François Hollande). 

Valls, meilleur candidat que Hollande ? Jean-Christophe Cambadélis y voit une forme de déstabilisation du chef de l'État. Il explique :

Je trouve ça extraordinaire : à partir du moment où le président de la République se rétablit, on lui invente une opposition de gauche, à la Syriza à la française, pour lui dire que ce n'est pas possible [qu'il soit réélu en 2017]. Et maintenant on lui invente un candidat dans son camp. Comme si on voulait absolument qu'il ne se présente pas. Voilà, il faut vivre avec ça mais ça ne se passera pas comme ça.

[Double Bonus Track] Ose le féminisme, Jean-Christophe

Pascal Boistard, secrétaire d'Etat en charge du droit des femmes, n'est pas d'accord avec Jean-Christophe Cambadélis. Et le fait savoir, en sélectionnant parmi ses "favoris" un tweet de l’association "Osez le féminisme" sans concession à l'égard de Dominique Strauss-Kahn. Voici le message, posté en début d'après-midi sur le réseau social :






[Edit 19h43] - Ajout de la réaction de Pascal Boistard sur Twitter

Du rab sur le Lab

PlusPlus