Jean-Vincent Placé "assume" être "fan" de Ségolène Royal

Publié à 21h42, le 03 octobre 2014 , Modifié à 16h56, le 17 octobre 2014

Jean-Vincent Placé "assume" être "fan" de Ségolène Royal
Jean-Vincent Placé et Ségolène Royal, le 3 octobre 2014 à Amiens © WOSTOK PRESS/MAXPPP/Francois Lafite/

LE BIG LOVE - Jean-Vincent Placé ne tarit pas d'éloges sur Ségolène Royal. Le Sénateur de l'Essonne a multiplié les compliments à l'égard de la ministre de l'Écologie, vendredi 3 octobre. Cette dernière s'est rendue aux journées parlementaires d'Europe-Écologie - Les Verts, à Amiens, alors que le débat sur la transition énergétique vient de débuter à l'Assemblée nationale.

Et le chef de file des sénateurs écolos n'a pas ménagé sa peine pour faire savoir tout le bien qu'il pense de Ségolène Royal. Premier exemple avec cette véritable déclaration d'amour, relayée par le JDD

Je suis fan, j'assume.

Deuxième salve, avec cette fois des propos cités par Le Point, dans lesquels Jean-Vincent Placé assure que la ministre "a réussi à influencer" François Hollande sur l'écologie :

Les parlementaires sont ravis [de la venue de Ségolène Royal]. La première des écologistes au gouvernement, c'est Ségolène Royal.



[...] Du fait de son dynamisme, elle impacte la politique du gouvernement et de Manuel Valls et a réussi à influencer le président de la République. Je n'ai jamais entendu le président de la République parler autant de sujets écolos depuis que je le connais et cela doit faire une vingtaine d'années.

À ses yeux, l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes "incarne la ligne de l’écologie positive dans la société", comme le rapporte Les Échos. Le sénateur en rajoute une couche, avec une phrase qui devrait plaire à sa "copine" Cécile Duflot :

Les deux temps forts de l’écologie au pouvoir, c’est Borloo et Royal !

Un constat qu'il aime à faire régulièrement. En juillet dernier, il affirmait déjà que "grâce à elle, on n’a jamais autant parlé d’écologie depuis Borloo".

Jean-Vincent Placé est constant dans son admiration pour la ministre. Voici comment il commentait sa nomination à l'Écologie, au mois d'avril :

À partir du moment où les écologistes ne sont pas là, le fait que ce soit Ségolène Royal qui soit au ministère de l'Écologie, ça me rassure. Parce que je connais bien Ségolène Royal et ses convictions écologistes, ses compétences sur le dossier et puis, disons-le, une forme de charisme personnel, d'audience, qui peut intéresser davantage les Français à l'écologie.

Du rab sur le Lab

PlusPlus