L’ambition présidentielle de Jean-Vincent Placé qui n’exclut pas d’être candidat à une primaire à gauche pour 2017

Publié à 11h51, le 15 novembre 2014 , Modifié à 11h52, le 15 novembre 2014

L’ambition présidentielle de Jean-Vincent Placé qui n’exclut pas d’être candidat à une primaire à gauche pour 2017

Qu’on se le dise, Cécile Duflot, qui estime avoir "les épaules" pour être candidate à l’élection présidentielle de 2017, n’est pas la seule écologiste à avoir des ambitions élyséennes. Jean-Vincent Placé aussi se verrait bien concourir à l’élection suprême de la 5e République.

Invité d’Europe 1 ce samedi 15 novembre, le patron des sénateurs EELV s’est dit "favorable" à une "primaire de la gauche et des écologistes". "C’est peut-être un peu défensif", consent-il, mais argumente en expliquant que "pour qu’il y ait une possibilité qu’un candidat de gauche soit au second tour", cette primaire est, selon lui, nécessaire.

Lui-même n’exclut donc pas de participer à cette hypothétique primaire regroupant PS et EELV. Il s'explique :

"

Il y aura six ou sept candidats, dont peut-être Cécile Duflot, peut-être moi, peut-être d'autres écologistes. A partir de ce moment-là, nous choisirons collectivement, j'espère au niveau du parti écologiste, celui ou celle qu'on soutiendra.

"

L’idée d’une primaire pour désigner le candidat de la gauche pour 2017 fait son petit bonhomme de chemin. Au PS, ils sont de plus en plus nombreux, face aux difficultés de François Hollande, à la réclamer. Et François Hollande lui-même semble ne pas fermer à la porte à une telle éventualité.

Dans Libération de ce samedi 15 novembre, le chef de l’Etat, cité directement, aurait confié à "un visiteur du soir" envisager cette possibilité d’une primaire :

"

De toutes les façons, je ne pourrai y échapper.

"

Cependant, dans l’entourage de François Hollande, cette sortie de François Hollande ne fait pas l'unanimité semble-t-il. Un "ami" du président concède ainsi à Libération que "s’il fait ça, il tue la fonction présidentielle pour de bon".

Du rab sur le Lab

PlusPlus