Présidence de l’UMP : le filloniste Jean-François Lamour soutient Bruno Le Maire

Publié à 12h16, le 15 novembre 2014 , Modifié à 13h38, le 15 novembre 2014

Présidence de l’UMP : le filloniste Jean-François Lamour soutient Bruno Le Maire
Jean-François Lamour sur France 3 Ile-de-France. © Captures d'écran France 3.

La présidence de l’UMP dépasse les clivages classiques du parti. Si de nombreux proches de François Fillon ont décidé de soutenir Nicolas Sarkozy (Philippe Goujon, Valérie Pécresse, Eric Ciotti), tous ne le font pas.

Ainsi en est-il de Jean-François Lamour, député UMP de Paris, proche de l’ancien Premier ministre, qui a officialisé ce samedi 15 novembre sur France 3 Ile-de-France, son soutien à Bruno Le Maire pour la présidence de l’UMP.

Il déclare :

"

Je pense qu’il nous faut un président de l’UMP qui se consacre exclusivement au renouvellement de notre parti qui a beaucoup souffert ces deux dernières années.

"

Et de développer, assurant qu’il était "bien sûr" toujours un soutien de François Fillon, malgré le "JouyetGate" :

"

J’ai entendu Nicolas Sarkozy à la porte de Versailles, et c’était un discours de candidat à la primaire de l’UMP. Bruno Le Maire à la Mutualité a dit qu’il consacrerait 100% de son temps au renouvellement de l’UMP. Notre parti a besoin de conserver son nom. La présidence de l’UMP, qui a beaucoup souffert, a besoin d’un nouveau souffle.

"

L’UMP Paris, globalement filloniste, est donc divisée dans les candidats que ses membres éminents soutiennent pour élire le successeur de Jean-François Copé rue de Vaugirard. Le patron de l'UMP parisienne, Philippe Goujon, ayant décidé de s'engager derrière Nicolas Sarkozy.

C’est également un parlementaire de plus qui rejoint les partisans de Bruno Le Maire. Le député UMP de l’Eure avait mis en avant, en octobre, le soutien de 52 députés et sénateurs.

Du rab sur le Lab

PlusPlus