Le président filloniste de la fédération UMP de Paris, Philippe Goujon, votera Nicolas Sarkozy pour la présidence de l’UMP

Publié à 12h27, le 27 septembre 2014 , Modifié à 13h27, le 27 septembre 2014

Le président filloniste de la fédération UMP de Paris, Philippe Goujon, votera Nicolas Sarkozy pour la présidence de l’UMP
Philippe Goujon sur France 3. © Captures d'écran.

Nicolas Sarkozy engrange. Candidat à la présidence de l’UMP, l’ancien chef de l’Etat a recruté parmi ses soutiens des fidèles de ses concurrents pour la présidentielle de 2017. Après avoir enrôlé comme porte-parole de campagne un fidèle de Xavier Bertrand, le jeune député-maire de Tourcoing Gérald Darmanin, Nicolas Sarkozy bénéficie du soutien du président de la puissante fédération UMP de Paris, Philippe Goujon. Pourtant un filloniste pur jus.

Interrogé sur France 3 Ile-de-France ce samedi 27 septembre, le député de Paris a officialisé son vote Sarkozy pour la présidence de l’UMP :

"

Je ne vais pas faire de langue de bois. L’UMP traverse une crise sans précédent, elle est à terre. Je considère qu’il faut un homme d’autorité d’une dimension exceptionnelle et ce candidat ne peut être que Nicolas Sarkozy.

"

Ce soutien à l’ex chef de l’Etat signifie-t-il que Philippe Goujon lâche François Fillon ? Que nenni, réplique-t-il, rappelant malicieusement qu’il n’a pas "constaté que François Fillon était candidat à la présidence de l’UMP". "Je me prononce pour l’élection à la présidence de l’UMP", dit-il, ajoutant qu'il "s’agit là de choisir entre Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton".

"Je reste loyal et fidèle à François Fillon", assure-t-il encore, soulignant qu’il "participe à ses réunions". Et de prendre Gérald Darmanin, qui dit, pour l’instant, toujours soutenir Xavier Bertrand pour 2017, comme argument :

"

Il y a aujourd’hui des sarko-bertrantiste, je suis sarko-filloniste.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus