L’interview depuis le couloir de Razzy Hammadi

Publié à 09h45, le 25 juillet 2014 , Modifié à 10h07, le 25 juillet 2014

L’interview depuis le couloir de Razzy Hammadi
Razzy Hammadi © Vincent Isore/IP3 press/MaxPPP

INSTANT RADIO – Même au beau milieu du mois juillet, nul n’est à l’abri d’être pris dans les bouchons à Paris. Pas même Razzy Hammadi.

Le député PS de Seine-saint-Denis était l’invité de RFI ce vendredi 25 juillet. Sauf que le parlementaire a eu apparemment un petit problème de transport. Ce n’est donc pas depuis le studio qu’il a débuté son interview mais depuis… les couloirs de la radio, via son portable.

Au téléphone, Razzy Hammadi a ainsi prévenu d’emblée :

"

Nous sommes à une minute de votre micro.

"

Petit souci : la liaison n’était pas forcément très bonne. Du coup, les réponses du député, sur des sujets assez sérieux comme la disparition du vol d’Air Algérie ou les manifestations pro-Gaza interdites le week-end dernier en France, ont été coupées par des pertes de réseaux et perturbées par des bruits de porte, l’écho, voire même l’essoufflement perceptible du député qui parlait en même temps qu’il marchait - vite.

On a cru perdre un moment Razzy Hammadi, alors qu’il parlait de l’antisémitisme en France. Mais en fait non. Sans doute parce que le journaliste, imperturbable, a pris les devants et a proposé au parlementaire, enfin arrivé au studio, d’attendre un peu avant de répondre et de venir s’installer au micro :

"

Razzy Hammadi, ce qu’on va faire, compte tenu du fait que la liaison n’est pas bonne et que vous arrivez, je vous vois derrière les vitres du studio, vous allez raccrocher votre téléphone, vous installer avec nous et on va reprendre cette question.

"

Essoufflé, le député s’est installé l’air de rien. Et, ô miracle, cette fois, la parole de Razzy Hammadi est audible. Un instant radio à écouter ci-dessous :

Du rab sur le Lab

PlusPlus