La Voix du Nord reproche à Martine Aubry de limiter son plan com' aux médias nationaux

Publié à 08h49, le 20 octobre 2014 , Modifié à 08h52, le 20 octobre 2014

La Voix du Nord reproche à Martine Aubry de limiter son plan com' aux médias nationaux
© Photo prise par @lecontempteur.

Martine Aubry partout. Enfin presque. Après avoir présenté, via le JDD, sa contribution aux Etats généraux du PS, une critique acerbe à l’égard de la politique économique du gouvernement, Martine Aubry était ce lundi 20 octobre sur France Inter. Un plan médias et com’ bien rôdé pour la maire de Lille. Mais un plan médias qui ne fait pas que des heureux. Surtout au niveau local.

Ainsi, la Voix du Nord, quotidien régional diffusé à Lille et qui suit au quotidien la politique de la première magistrate, n’a pas apprécié les refus répétés d’interview de l’ancienne patronne du PS. Dans son édition de ce lundi 20 octobre, le quotidien local réserve un encart pour exprimer son mécontentement. "Martine Aubry n’en finit plus de faire sa rentrée depuis début septembre. Cette fois, c’est dans le JDD et sur Internet", écrit La Voix du Nord. Qui poursuit :

"

On aurait souhaité que ce soit dans nos colonnes mais nos demandes d’interviews se heurtent le plus souvent à des refus polis. Hier encore, il nous a été répondu que la maire de Lille se réservait pour France Inter.

"

"Nous ne sommes pas rancuniers, chère madame", continue encore le quotidien, vexé que l’ancienne patronne du PS privilégie des médias nationaux. Mais la "VdN" invite une nouvelle fois Martine Aubry à répondre à leurs questions, d’autant qu’ils connaissent son action au quotidien dans la cité lilloise.

"

Nos modestes colonnes régionales vous restent ouvertes si, d’aventure, vous acceptez à nouveau un jour d’être interrogée librement par des journalistes que vous connaissez aussi bien qu’ils vous connaissent, que vous croisez régulièrement mais que vous évitez aussi de plus en plus souvent.

"
Chargement

#pan #aubry

Afficher sur Instagram

Répéré par @lecontempteur.

Du rab sur le Lab

PlusPlus