La mairie de Quimper va se séparer de sa Marianne sexy

Publié à 14h52, le 23 juillet 2014 , Modifié à 15h04, le 23 juillet 2014

La mairie de Quimper va se séparer de sa Marianne sexy
Le buste de Marianne © Yannick Cohonner

UN PEU TROP HOT – Oubliés les bustes inspirés de Catherine Deneuve, Laetitia Casta ou… Evelyne Thomas. Pour sa Marianne, la mairie de Quimper a décidé d’oser, d’aller loin. 

La municipalité a installé, mi-juillet, un buste dessiné par l’artiste plasticien Yannick Cohonner. L’effigie de Marianne est, comment dire, un brin sexy : poitrine nue et généreuse, bouche pulpeuse, taille fine et ventre plat. Le buste est inspiré de Cindy Lee, strip-teaseuse et figure de proue du Parti du Plaisir.

La mairie de Quimper n'en était pas peu fière. Interrogé par Le Télégramme, Bernard Keraudren, le directeur de cabinet du maire, défend cette Marianne :

"

La création est aussi faite pour titiller. À l'accueil, nous avons eu quelques réclamations mais rien de très virulent.

"

Malgré tout, la sculpture, d’une hauteur de 2m60 tout de même, sera enlevée ce mercredi 23 juillet, un peu plus d’une semaine après avoir été installé. Pas sûr en effet que cette image ait été tout à fait adéquate pour les commémorations de la libération de Quimper, le 8 août. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus