L'ancien député Jean Dionis du Séjour compare le référendum en Crimée à l'annexion de l'Autriche par les nazis

Publié à 09h40, le 17 mars 2014 , Modifié à 12h27, le 17 mars 2014

L'ancien député Jean Dionis du Séjour compare le référendum en Crimée à l'annexion de l'Autriche par les nazis
Le député Jean Dionis du Séjour (Maxppp)

HISTOIRE - "L'actualité en Crimée rappelle froidement l'anschluss de l'Autriche par les nazis en 1938", analyse le maire Nouveau Centre d'Agen Jean Dionis du Séjour, au lendemain d'un référendum qui a approuvé à 96,6% des votants le rattachement de cette partie de l'Ukraine à la Russie, mais a été dénoncé par les Occidentaux, en train de préparer de nouvelles sanctions contre Moscou.

L'ancien député du Lot-et-Garonne tweete en effet ce lundi 17 mars :

Elisabeth Guigou, présidente PS de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, s'inquiéte sur I>Télé d'un risque accru de prolifération nucléaire : 

"

Cette annexion est très inquiétante pour la stabilité du système international et sa sécurité, parce qu'en 1994 il y a eu un accord avec les Russes, les Américains, les Ukrainiens, les Britanniques pour dire: nous garantissons tous les quatre les frontières et la sécurité de l'Ukraine, en échange de quoi l'Ukraine renonce à son arsenal nucléaire.

"

"C'est un encouragement, si c'est officialisé, à la prolifération nucléaire, c'est très grave", a résumé l'ex-ministre aux Affaires européennes.

A lire aussi sur le Lab :

> Intervention armée russe : des "mesures de protection prévisibles" pour Jean-Luc Mélenchon

Du rab sur le Lab

PlusPlus