Le drôle de tatouage d'un candidat FN aux élections départementales

Publié à 12h34, le 22 janvier 2015 , Modifié à 12h40, le 22 janvier 2015

Le drôle de tatouage d'un candidat FN aux élections départementales
© Capture d'écran Facebook

"Le FN grossit", pour reprendre les mots de Florian Philippot. Et cela peut poser quelques problèmes. On l'a vu, au début de l'année 2014, peu avant les élections municipales, où plusieurs candidats issus de la société civile ont été rabroués - pour certains virés - du parti après avoir commis quelques incartades, racistes ou autre.

Le problème se présente à nouveau pour le parti de Marine Le Pen. Direction la Dordogne, à Bergerac plus précisément. Découvrez Hubert Bonnay, candidat FN dans le canton de la Force. Le blog L'entente, relayé ce jeudi par Sud-Ouest, a trouvé une drôle de photo sur le compte Facebook du frontiste : un tatouage représentant une croix celtique.

Ce dessin est loin d'être anodin. À la droite de l'extrême droite, la croix celtique est un signe de ralliement, un logo pourrait-on dire, un poil moins connoté que la croix gammée mais à la symbolique assez proche. C'est, par exemple, l'emblème de l'Œuvre française, "mouvement nationaliste pour la France aux Français" dissous en 2013 après la mort de Clément Méric. "C’est Jeune Nation qui met à la mode la croix celtique comme symbole du néofascisme", rappelle de son côté Slate.

Joint par le Lab, Hubert Bonnay se défend de toute idéologie extrémiste. Il explique:

"

La photo a été prise alors que le tatouage n'était pas fini. C'est une croix celtique qui représente la Bretagne, l'Irlande. Ce n'est pas une croix noire. Mais si ça gêne, je vais la retirer de Facebook. Je ne veux pas créer de polémique.

"

Militant depuis de nombreuses années, adhérent depuis 2011, Hubert Bonnay se présente pour la première fois à une élection. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus