Le maire de Montpellier (divers gauche) Philippe Saurel défie Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, au #Icebucketchallenge

Publié à 15h43, le 31 août 2014 , Modifié à 15h48, le 31 août 2014

Le maire de Montpellier (divers gauche) Philippe Saurel défie Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, au #Icebucketchallenge
Philippe Saurel célèbre sa victoire aux élections municipales à Montpellier, le 30 mars 2014. (MaxPPP/Richard de Hullessen)

Même sur Le Lab, vous n'échapperez pas au #Icebucketchallenge. Emmanuel Macron non plus.

Ce défi ("du seau d'eau glacée"), extrêmement viral cet été sur internet, consiste à se verser un seau d'eau glacée sur la tête puis à inviter un ou plusieurs amis à en faire de même.

L'objectif est de médiatiser la lutte contre la maladie de Charcot et de collecter des fonds contre cette maladie. Aux Etats-Unis, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Justin Timberlake s'y sont notamment pliés, mais aussi des sportifs, artistes, ainsi que de nombreux anonymes sur les réseaux sociaux.

Evidemment, les politiques ne pouvaient y échapper. Et si Barack Obama, défié par la veuve de Bob Kennedy, Ethel Kennedy, a préféré payer les 100 dollars de forfait, tous n'ont pas eu la même retenue (tous ne sont pas non plus le président des Etats-Unis...).

En France, c'est la sénatrice UMP Fabienne Keller qui a lancé le mouvement, nominant notamment le chanteur Matt Pokora.

Mais le maire de Montpellier a fait encore plus fort.

Elu à la mairie de Montpellier lors des dernières élections municipales, Philippe Saurel a nominé samedi 30 août rien moins que le tout nouveau ministre de l'Economie, l'ancien Secrétaire général adjoint de l'Elysée, Emmanuel Macron.

Dissident après son exclusion du PS en janvier 2014, cet ami de Manuel Valls - qui pour sa part ne tarissait pas d'éloges en février sur Emmanuel Macron - a également nominé sur sa page Facebook une journaliste locale et le chanteur français Yannick Noah.

Emmanuel Macron va-t-il relever le défi lancé par le maire de Montpellier ? Ministre de l'Economie, il aura sans doute d'autres priorités en cette rentrée annoncée comme difficile sur le plan économique, lui qui twittait (pour la première fois) vendredi qu'il était "au travail" :

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus