Législative dans le Doubs : après la victoire du PS contre le FN, l’ex-UMP Charles Beigbeder parle de "sentiment de gâchis"

Publié à 06h56, le 09 février 2015 , Modifié à 06h57, le 09 février 2015

Législative dans le Doubs : après la victoire du PS contre le FN, l’ex-UMP Charles Beigbeder parle de "sentiment de gâchis"
Charles Beigbeder. © PIERRE ANDRIEU / AFP

Il n’est plus à l’UMP depuis qu’il est parti en dissidence contre Nathalie Kosciusko-Morizet aux municipales à Paris. Mais cela n'empêche pas Charles Beigbeder de continuer à commenter la vie politique. Pour cet élu de Paris, la victoire du PS contre le Front national, de justesse, dimanche 8 février au second tour de la législative partielle dans le Doubs, lui fait ressentir "un sentiment de gâchis".

Dans son tweet, Charles Beigbeder, qui avait soutenu une proposition de loi du député d’extrême droite Jacques Bompard pour défendre les traditions françaises, semble donc déplorer que le Parti socialiste conserve, grâce à la victoire de Frédéric Barbier, la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Une majorité certes fragile mais qui empêche le FN d’avoir un troisième siège au Palais-Bourbon après ceux de Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen.
Ce que semble aussi regretter l’entrepreneur proche de Jean-François Copé qui rappelle que le FN avait fait 25% aux européennes. Et qu’en conséquence, il est anormal que le parti de Marine Le Pen n’ait que deux députés.

Du rab sur le Lab

PlusPlus