Manuel Valls devant les députés PS après la débâcle des Européennes : "Le FN peut nous faire disparaître"

Publié à 13h25, le 27 mai 2014 , Modifié à 13h29, le 27 mai 2014

Manuel Valls devant les députés PS après la débâcle des Européennes : "Le FN peut nous faire disparaître"
© Maxppp.

RÉCIT LAB – Manuel Valls a pris un ton sérieux, grave. Pour le Premier ministre, pas question de minimiser la victoire du FN en France lors des élections européennes du 25 mai.

Devant les députés socialistes, ce mardi 27 mai, lors de la réunion du groupe SRC, Manuel Valls a ainsi averti, assurant que "le contexte oblige à nous unir", selon le récit fait au Lab par des participants à cette réunion :

Nous devons avoir le souci de rassembler la gauche parce que le FN peut nous faire disparaître.

Lors de cette (nouvelle) séance de calinothérapie après la débâcle européenne du PS – qui a vu les "Frondeurs" demander à nouveau un "changement de politique" - Manuel Valls a réaffirmé son cap. "Je ne crois pas à un politique alternative à celle que nous menons", a-t-il lancé aux députés socialistes.

Et d’ajouter, pour tenter d’éteindre les velléités frondeuses :

Le caporalisme n’est pas une bonne réponse. Il faut dialoguer.

Dans le même temps, Manuel Valls a déploré que "la peur du FN" n’ait pas mobilisé davantage "le parti et les élus" tout en assurant être "dans la même séquence que pour les municipales".

Du rab sur le Lab

PlusPlus