Nicolas Sarkozy appelle son entourage à faire preuve de plus de solidarité

Publié à 19h47, le 19 novembre 2014 , Modifié à 19h47, le 19 novembre 2014

Nicolas Sarkozy appelle son entourage à faire preuve de plus de solidarité
Nicolas Sarkozy © REUTERS/Pascal Rossignol

Nicolas Sarkozy est rentré totalement remonté de ses deux jours aux États-Unis, où il a donné une conférence. Les participants à la réunion de campagne, ce mercredi 19 novembre rue de Miromesnil, peuvent en témoigner : ils se sont pris une volée de bois vert de la part de l'ex-président. Cité par L'Opinion, l'un des participants concède :

"

On s'est tous pris une cartouche.

"

En cause ? Le comportement de certains après la sortie de Nicolas Sarkozy sur le mariage homosexuel, samedi 15 novembre, devant Sens Commun. Celui qui ambitionne de succéder à Jean-François Copé à la tête de l'UMP n'a pas vraiment apprécié le feu nourri de certains de ses amis après qu'il a proposé d'abroger la loi Taubira. Et il l'a clairement dit, appelant son entourage à la solidarité, note L'Opinion :

"

Quand il s'agit de demander des places, il n'y a pas de problème. Quand il d'agit d'être solidaire...

"

D'autant que Nicolas Sarkozy reconnait avoir fait preuve depuis deux ans et demi d'une grande solidarité, lui. Lors de cette réunion du 19 novembre, il a ainsi évoqué une invitation à déjeuner de la part de la maire de Paris Anne Hidalgo. "Je n'ai pas accepté pour ne pas mettre en difficulté Nathalie [Kosciusko-Morizet, ndlr]", a-t-il reconnu selon L'Opinion.

Dans le viseur, entre autres, de Nicolas Sarkozy : Nathalie Kosciusko-Morizet. L'ancienne porte-parole du candidat UMP à la présidentielle avait estimé sur Europe 1 qu'il n'était pas "souhaitable" d'abroger la loi Taubira.

Ce mercredi 19 novembre, Nadine Morano a quant à elle admit, sur RTL, qu'elle ne partageait pas l'opinion de Nicolas Sarkozy sur ce sujet. Nadine Morano qui, selon Le Canard Enchaîné du 30 septembre avait balancé sur à peu près tout le monde à l'UMP, de Laurent Wauquiez à NKM en passant par Valérie Pécresse. 

Dans sa tentative de ressouder ses troupes, Nicolas Sarkozy peut en tous cas compter sur Rachida Dati. Invitée de France 2 ce mercredi 19 novembre, la maire du VIIème arrondissement de Paris a elle-aussi dénoncé le concert de réactions hostiles aux mots de l'ex-président sur le mariage gay. "Les électeurs sont dans la confusion. Pourquoi ? Parce que Nicolas Sarkozy annonce une chose et le jour même et le lendemain son équipe de campagne, je pense à Nathalie Kosciuzko-Morizet, elle le contredit", a attaqué l'ancienne ministre de la Justice.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB >> Comment Nicolas Sarkozy minimise ses propos sur l’abrogation du mariage homosexuel devant Sens commun

Du rab sur le Lab

PlusPlus