Sarkozy ironise sur l'éventuel avenir de conférencier de Hollande : "Personne ne donnera 10 euros pour l'écouter"

Publié à 16h39, le 04 décembre 2014 , Modifié à 16h48, le 04 décembre 2014

Sarkozy ironise sur l'éventuel avenir de conférencier de Hollande : "Personne ne donnera 10 euros pour l'écouter"
François Holland ependant sa conférence de presse à l'Élysée, en septembre 2014 © MaxPPP/Christophe Petit Tesson
Image Etienne Baldit


TU PEUX PAS TEST - Il ne s'était pas arrêté pendant sa campagne, il compte bien continuer maintenant qu'il a été réélu à la tête de l'UMP. Nicolas Sarkozy n'a pas l'intention de se priver des conférences à l'étranger qu'il donne régulièrement, contre jolie rémunération. Son statut de conférencier est même devenu un argument de plus pour ringardiser François Hollande.

Selon Le Point de ce jeudi 4 décembre, l'ancien chef de l'État est plus que dubitatif quant à la capacité de François Hollande de connaître le même succès que lui, quand il ne sera plus président de la République :

Lui, quand il ne sera plus à l'Élysée, personne ne donnera 10 euros pour l'écouter.

Nicolas Sarkozy, lui, peut se targuer d'être très bien payé pour ses conférences : environ 100.000 euros par prestation (voire même jusqu'à 200.000 euros selon L'Express). Depuis sa défaite de mai 2012, il en a donné une trentaine, aux États-Unis, au Brésil, à Doha, à Londres ou encore Séoul, la plupart du temps répondant à l'invitation de banques, de grandes universités ou de forums économiques.

>> À lire sur Le LabEt pendant ce temps, François Hollande s'oppose à Nicolas Sarkozy sur l'Afrique

Du rab sur le Lab

PlusPlus