Pendant France - Équateur, Gérard Filoche dénonce pêle-mêle les "matchs truqués", "l'abrutissement collectif" du football et l'arrogance française

Publié à 06h43, le 26 juin 2014 , Modifié à 09h30, le 26 juin 2014

Pendant France - Équateur, Gérard Filoche dénonce pêle-mêle les "matchs truqués",  "l'abrutissement collectif" du football et l'arrogance française
Gérard Filoche © MaxPPP

#FOOTPOLITIQUE – Quelque chose nous dit que Gérard Filoche n'aime pas trop le football, et encore moins la Coupe du monde. Mercredi soir, alors que l’équipe de France de football jouait son troisième et dernier match de poules face à l’Équateur, le membre du Bureau politique du Parti socialiste a envoyé plusieurs messages dans lesquels il fait part – sans s’embarrasser d’une quelconque retenue -  de son mépris du ballon rond.

Cela commence aux environs de la mi-temps du match. Gérard Filoche dégaine :

Cela aurait pu en rester là, une remarque d’un homme qui n’aime pas le foot et en fait part. Sauf que l’intervention de Gérard Filoche fait réagir. Et ce dernier va alors répondre aux internautes, un coup en dénonçant les matchs truqués, un autre en fustigeant le caractère apparemment politique de la rencontre du soir.

>> Politique partout…

On ne sait pas trop où il a voulu en venir, si cette rencontre France – Équateur était un coup monté pour montrer les insuffisances du socialisme sud-américain ou quoi que ce soit, mais Gérard Filoche a vu dans le 0 -0 de France-Équateur un message politique. Il l’a grandement exprimé :

Un peu plus tard, alors que les deux équipes n’arrivent toujours pas à se départager – elles n’y arriveront d’ailleurs jamais – Gérard Filoche s’interroge. Pourquoi la France se borne-t-elle ainsi à "humilier un petit pays d’Amérique latine" ?

>> …Justice nulle part

Si Gérard Filoche n’aime pas le foot, c’est aussi parce que, selon lui, "750 matchs sont truqués par an au plus haut niveau". Lui-même avoue ne plus trop savoir d’où vient ce chiffre mais il l’a lu, explique-t-il. Le socialiste compare ensuite la Coupe du monde en particulier, les matchs de foot en général, aux "jeux du cirque".  

Ces prises de positions feront réagir jusqu’au sein du gouvernement. Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la Famille, a ainsi interpellé Gérard Filoche :  

La réponse ne s’est pas fait attendre. Voici ce qu’il lui a rétorqué :

Coucou Laurence, alors ce qui m'exaspère sans doute le plus dans la vie c'est ce genre d'abrutissement collectif, mais bon, hein.

Allez, Gérard Filoche a encore deux grosses semaines à tenir avant la fin de la Coupe du monde. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus