Portes ouvertes aux médias : le nouveau plan com' de François Hollande

Publié à 13h53, le 03 novembre 2014 , Modifié à 16h34, le 03 novembre 2014

Portes ouvertes aux médias : le nouveau plan com' de François Hollande
Captures d'écran du reportage i>Télé et de celui du Monde Magazine.
Image Delphine Legouté


OPÉRATION PORTES OUVERTES - Le Monde Magazine le 17 octobre, TF1 le 29 octobre puis i>Télé le 2 novembre ... trois médias ont successivement été autorisés à suivre François Hollande à l’Élysée durant plusieurs jours, voire une semaine, exercice jamais réalisé sous ce format par le passé. Une nouvelle étape médiatique pour celui qui tente régulièrement de "retrouver le contact avec les Français" par différents plans de communication.

Début octobre, Vanessa Schneider du Monde Mag a ainsi pu faire "une immersion à l'Elysée" durant sept jours et en a tiré un long reportage agrémenté des photos de Jean-Claude Coutausse. Fin octobre, c'est Valérie Nataf de TF1 qui a réalisé l'exercice face caméra dans un format plus resserré de 5 minutes. Quelques jours plus tard, Camille Langlade de i>Télé a présenté un autre reportage "coulisses" de 8 minutes. L'objectif est à chaque fois le même : montrer l'envers du décors.

L'Elysée assure au Lab avoir simplement accédé aux sollicitations des seules journalistes demandeuses, faute d'avoir d'autres requêtes de ce type. Le Monde Mag s'est manifesté dès juillet obtenant un accord de principe, avait déjà raconté sa journaliste. I>Télé a fait sa demande "quelques jours après la publication du reportage pour proposer un rendez-vous télé de mi-mandat", ajoute l'Elysée qui a vu une complémentarité de com' dans les deux sujets :

Dans celui du Monde, on voit comment François Hollande travaille lui et ses collaborateurs, au quotidien.

I>Télé était dans une démarche un peu différente d'un "président en extérieur". Les journalistes l'ont surtout suivi en déplacements. Cela montre un président au contact des Français.

Si l'Elysée se réjouit de deux reportages bien distincts, on peut y trouver des moments-clefs fort similaires. Le Monde Mag comme i>Télé assistent à un début de réunion qu'ils doivent finalement quitter quand les propos deviennent confidentiels ; les deux médias racontent une projection privée dans la salle de cinéma de l'Elysée, Hippocrate pour le premier, Le temps des aveux pour le second ; même type de scène également lorsque François Hollande s'autorise des "échappées nocturnes", à une soirée du Bondy blog pour l'un, au concert de Manu Dibango pour l'autre.

Conscient que l'exercice peut lasser le lecteur/téléspectateur/auditeur, l'Elysée précise au Lab qu'il n'est pas amené à se reproduire : "il faut que ça reste exceptionnel, il ne faut pas refaire ce qui a déjà été fait."

Ces incursions sur une semaine sont en tout cas tombées à pic à quelques jours de l'anniversaire de mi-mandat de François Hollande, pour un président qui veut se montrer tout à la fois travailleur et proche des gens. "Ouvrir les portes ainsi permet d'éviter les fantasmes injustifiés", décrypte-t-on également à l'Elysée :

C'est normal qu'il y ait une part de secret, de mystère, autour du pouvoir. Mais il faut aussi éviter les fantasmes injustifiés sur ce qu'il se passe à l'Elysée. (...) Le président a estimé qu'il n'avait rien à cacher.

C'est finalement Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée et ami de François Hollande, qui explique lui-même à i>Télé l'image qu'il souhaite imprimer du chef de l'Etat :

Ma tâche est de faire en sorte que la personne François Hollande telle qu’il est au naturel apparaisse aux Français comme il m’apparait, tout en restant – et c’est là la difficulté de la tâche – président de le République.

[Edit 15h40] Ajout de la mention du reportage de TF1.

Du rab sur le Lab

PlusPlus