Pour Marine Le Pen, "il n'y a plus de président de la République en France"

Publié à 10h27, le 02 novembre 2014 , Modifié à 10h27, le 02 novembre 2014

Pour Marine Le Pen, "il n'y a plus de président de la République en France"
Marine Le Pen le 28 mai 2014 / Reuters Pictures via François Lenoir

Florian Philippot souhaiterait qu'elle débatte davantage contre les poids lourds de la politique française. En attendant, Marine Le Pen continue son marathon médiatique. Interviewée par le JDD le 2 novembre, la présidente du Front National se pose en principale opposante de François Hollande. Enfin presque puisque selon elle, le président de la République n'est plus le maître à bord:

"

Les résultats sont déplorables mais ils étaient prévisibles. Aujourd'hui, il n'y a plus de président de la République en France. Son prédécesseur faisait en sorte que cela se voit moins, mais c'est la même chose.

"

Mais les critiques de Marine Le Pen ne se concentrent pas uniquement contre François Hollande. Après avoir critiqué la "couardise" de l'UMP, la députée européenne s'attaque à ses éventuels adversaires de 2017, notamment Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy:

"

Ils sont dans un état d'esprit de combat pour la deuxième place, comme le PS d'ailleurs. Par paresse intellectuelle, ils pensent que tout candidat au second tour face à Marine Le Pen gagnera. Je les appelle à plus de lucidité et plus de modestie.  

"

Évoquant également ses relations avec son père, Jean-Marie Le Pen, avec qui elle est "d'accord sur l'essentiel", Marine Le Pen conclut son interview sans dévoiler ses intentions personnelles pour les régionales de 2015 où elle pourrait être candidate dans le Nord-Pas-de-Calais: "Serai-je candidate? Je ne sais pas. Je n'ai pas pris ma décision". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus