Rachida Dati estime que "l'opposition politique" est aujourd'hui "incarnée par Marine Le Pen"

Publié à 09h34, le 08 juillet 2014 , Modifié à 09h38, le 08 juillet 2014

Rachida Dati estime que "l'opposition politique" est aujourd'hui "incarnée par Marine Le Pen"
Capture LCI.

C'EST POURTANT PAS SA COPINE - L'heure est grave à l'UMP, et Rachida Dati A-DORE le répéter. Ici ou , l'ancienne garde des Sceaux répète à qui veut l'entendre que son parti est mal en point. Ce 8 juillet, la maire du 7e arrondissement de Paris entonne le même refrain et tire des conclusions politiques: l'UMP est une moins bonne opposante que le Front national.



Rachida Dati commence, ce 8 juillet sur Radio Classique et LCI, par pointer le silence du triumvirat formé par Juppé, Fillon et Raffarin sur la conférence sociale et sur le fond en général :



La conférence sociale est un échec, l'état de la France, on est en état d'urgence. Et nous n'avons pas une réaction de notre fameux triumvirat qui était censé représenter, rassembler, faire de l'opposition par rapport à cette gauche qui met la France à genoux. Je n'ai pas vu ni un communiqué, ni une déclaration suite à l'état de la France qui est vraiment en déclin, faut quand même le dire.


Conclusion suggérée par son intervieweur, que Rachida Dati reprend à son compte: le Front national est aujourd'hui un bien meilleur opposant au gouvernement que le Parti socialiste.

On a du mal là. L'opposition politique pour l'instant elle est bien incarnée par Marine Le Pen, faut quand même le reconnaître. Je le reconnais.



Le triumvirat était censé apaiser, rassembler, débattre, réorganiser l'UMP. On se rend compte qu'il n'y a jamais eu autant de divisions, autant de fractures, et on voit tout ce qui sort, tout ce qui est distillé minutieusement dans la presse. Aujourd'hui, on est plutôt dans la fracturation de ce parti plutôt que dans l'apaisement. 

Rachida Dati, qui salue les mesures de Luc Chatel, le secrétaire général du mouvement, afin de limiter les fuites dans la presse, doit bien reconnaître que les affaires sur sa famille politique viennent... de sa famille politique :

Ce qui sort dans la presse, ça ne vient pas de la gauche, contre Nicolas Sarkozy ! J'ai été choquée par les attaques contre Xavier Bertrand par exemple. Il faut que ça s'arrête. 

Xavier Bertrand a été accusé d'avoir fait payer un réveillon avec sa famille à Center Parks par l'UMP.

Du rab sur le Lab

PlusPlus