Rachida Dati accuse son parti d'être "trop occupé à se regarder le nombril" pour faire son travail d'opposition

Publié à 13h27, le 14 juin 2014 , Modifié à 13h27, le 14 juin 2014

Rachida Dati accuse son parti d'être "trop occupé à se regarder le nombril" pour faire son travail d'opposition
© Maxppp

PARTI DE NOMBRILISTES - Fustiger les éléphants de son parti "qui mettent le foutoir", c'est le dada de Rachida Dati. Nouvel exemple le 13 juin avec un communiqué dans lequel l'eurodéputée UMP accuse la droite d'être "trop occupée à se regarder le nombril" pour réagir à l'annonce par l'Insee d'une baisse de l'emploi au premier trimestre 2014 :

Trop occupés à se regarder le nombril, les "sages" de la droite laissent aujourd'hui la gauche tuer notre pays en silence.

La députée européenne prévient son parti qu'il risque de se perdre "dans des calculs qui ne servent ni nos militants ni les Français en général" et regrette qu'il ne "réagisse plus" :

Que la gauche vive au-dessus des Français, qu'elle laisse des grèves se poursuivre paralysant notre pays et menaçant aujourd'hui le bon déroulé des épreuves du baccalauréat, nous ne pouvons hélas pas nous en étonner. Mais que la droite ne réagisse plus, c'est devenu intolérable et dangereux pour notre pays !

Elle appelle donc ses "amis" à "reprendre sans plus tarder notre travail d'opposition" : "Travaillons à cela plutôt qu'aux ambitions personnelles ou présidentielles des uns et des autres."

Fin mai déjà, sur BFMTV, Rachida Dati s'en prenait à "ceux qui sont en haut, qui appellent à l'unité et à l'apaisement" mais qui "mettent le foutoir" :

Ils sont rivés sur 2017, ils oublient les élections intermédiaires. Nous, on est au charbon, avec les militants. C'est pas eux qui se font engueuler sur le terrain. (...) Si ces gens d'en haut, pouvaient regarder un peu plus en bas et se rendre compte des dégâts qu'ils font par leurs agissements et leurs turpitudes.

Du rab sur le Lab

PlusPlus