Stéphane Le Foll au repos forcé pendant trois jours après un "coup de chaud" survenu jeudi 17 juillet

Publié à 18h33, le 18 juillet 2014 , Modifié à 11h19, le 19 juillet 2014

Stéphane Le Foll au repos forcé pendant trois jours après un "coup de chaud" survenu jeudi 17 juillet
Stéphane Le Foll © Reuters

On l’avait vu, l’air épuisé, lors des questions au gouvernement du 9 juillet. Et puis jeudi 17 juillet, en visite à Carcassonne, Stéphane Le Foll a eu un "coup de chaud" à son arrivée en avion à Toulouse.

Vendredi 18 juillet, son entourage fait savoir que le porte-parole du gouvernement était au repos forcé jusqu’au lundi 21 juillet.

Oublié, donc, l'examen en deuxième lecture au Sénat de sa loi d'avenir de l'agriculture, tout du moins pour vendredi. Son cabinet précise que l'examen en seconde lecture se poursuivra lundi 21 juillet avec Stéphane Le Foll à partir de 16h30. 

En attendant, le ministre est parti se reposer chez lui, au Mans. Dans la chambre haute vendredi, il était remplacé par le secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen.

Jeudi, interrogé sur ce "coup de chaud", Stéphane Le Foll a simplement répondu : 

"

À force de tirer sur la corde…

"

Dans la soirée du 17 juillet, le porte-parole du gouvernement a subi des examens au Val-de-Grâce. Des examens tout à fait normaux selon son cabinet. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus