[VIDÉO] La grosse colère de Jean-Marie Le Guen contre Florian Philippot

Publié à 20h38, le 16 mars 2015 , Modifié à 22h22, le 16 mars 2015

[VIDÉO] La grosse colère de Jean-Marie Le Guen contre Florian Philippot
Jean-Marie Le Guen © Capture d'écran LCI

Manuel Valls n'a pas le monopole de l'énervement contre le Front national. Un autre membre du gouvernement s'est lui-aussi emporté face à un dirigeant frontiste. Cela s'est passé lundi 16 mars, lors du débat des départementales organisé par LCI, RTL et le Figaro et où étaient invités Jean-Marie Le Guen (PS), François de Rugy (EELV), Pierre Laurent (PCF), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Éric Woerth et Florian Philippot (FN).

D'abord, le vice-président du Front national a fait rire Pierre Laurent et Jean-Marie Le Guen. L'eurodéputé FN a évoqué "l'énorme collusion allant du Parti communiste à l'UMP". De quoi bien faire marrer le secrétaire national du PCF. Et puis, fini de rire.

Lorsque Florian Philippot s'est posé en défenseur de la République et a dénoncé les "insultes à l'égard de Français populaires", "beaucoup plus populaires" que les candidats de la gauche selon lui, le sang de Jean-Marie Le Guen n'a fait qu'un tour. Passablement énervé par les mots de Florian Philippot, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement a déclaré :

Non mais dîtes-moi, jeune homme, vous avez quand même fait HEC et l'ENA. Donc les "Français populaires", deux minutes hein ! Mais c'est bon là, le couplet démago ! Vous sortez d'HEC, la Hautes études commerciales (sic) et de l'ENA. Vous n'allez pas nous donner des leçons de populaire maintenant. Allons, allons, allons, un peu de sérieux !

 

Une sortie qui permet au vice-président du FN de ressortir son couplet sur l'énervement du Premier ministre face au Front national. "N'imitez pas monsieur Valls. Calmez-vous", a lancé l'eurodéputé, avant d'être coupé par le journaliste Michel Field qui a prévenu Florian Philippot : pas la peine de faire comme sur le plateau de Des paroles et des actes et de sortir sa boite de tranquillisants, Jean-Marie Le Guen est médecin.

Du coup, après avoir dit que le secrétaire d'État "pourra s'auto-prescrire", le vice-président du FN a rappelé que le PS, aux départementales, ne présente aucun candidat ouvrier. Il a ajouté :

Zéro ouvrier. Bravo ! Pour un grand parti populaire. Bein non, vous n'êtes pas un parti populaire. Vous êtes un parti qui, effectivement, a tourné le dos au peuple.

 

Un échange pas vraiment cordial, isolé par le Lab et à revoir en vidéo ci-dessous : 


Du rab sur le Lab

PlusPlus