VIDÉO - Le lapsus du député PS frondeur Christian Paul qui s’oppose "au risque de retour de la gauche au pouvoir"

Publié à 09h03, le 12 mai 2016 , Modifié à 12h41, le 12 mai 2016

VIDÉO - Le lapsus du député PS frondeur Christian Paul qui s’oppose "au risque de retour de la gauche au pouvoir"
Christian Paul avant son lapsus sur BFM TV.

Christian Paul est l’un des leaders de la fronde des députés socialistes contre la politique économique menée par le duo Hollande-Valls. Fermement opposé à la loi Travail portée par Myriam El Khomri, le député PS de la Nièvre a promis au gouvernement de tenter une nouvelle fois de déposer une motion de censure quand le texte reviendra à l’Assemblée après l’échec d’une première motion à deux voix près.

Invité de BFM TV ce jeudi 12 mai, Christian Paul a expliqué que cette première tentative de déposer une motion de censure contre le gouvernement Valls servait "à alerter, résister". "Un avertissement" au gouvernement, en somme. Et c’est là que cet opposant à la ligne politique légitimiste du gouvernement et du Parti socialiste a vu sa langue fourcher. Un lapsus qui pourrait fortement apparaître comme révélateur pour ses adversaires loyalistes.

Ainsi, après avoir attaqué le programme de la droite et de ses prétendants à l’Elysée pour expliquer pourquoi il ne voterait pas la motion de censure déposée par LR et l’UDI, Christian Paul a lancé :

"

Je ne souhaite pas m’associer à ceux qui défendent un tel programme. (…) Je m’oppose, aussi, et même encore plus, au risque de retour de la gauche au pouvoir. Nous ne sommes pas là pour dynamiter toute perspective politique à gauche.

"

Cet ancien proche de Martine Aubry ne se rend alors pas compte de son lapsus et poursuit l’interview comme si de rien n’était.

Un lapsus à voir en vidéo, isolée par le Lab :


Peu après ce lapsus, le conseiller com' de Manuel Valls à Matignon, Harold Hauzy, a trollé Christian Paul :

Ensuite, ce sont les élus PS Jérôme Guedj, tendance frondeur, et Eduardo Rihan-Cypel, tendance légitimiste, qui ont eu un savoureux échange sur ce lapsus, Jérôme Guedj rappelant un cafouillage similaire de... Manuel Valls :

Du rab sur le Lab

PlusPlus