Alliances avec le FN : Copé n'a pas viré Roland Chassain de l'UMP car il "ne joue plus de rôle actif"

Publié à 06h53, le 08 avril 2013 , Modifié à 11h24, le 08 avril 2013

Alliances avec le FN : Copé n'a pas viré Roland Chassain de l'UMP car il "ne joue plus de rôle actif"
Jean-François Copé et Roland Chassain. (Capture d'écran)

L'orage est passé, il est toujours là. Roland Chassain, le candidat UMP qui s'est désisté au profit de la candidate du Front national pour les législatives de juin 2012 n'a pas été viré de l'UMP par Jean-François Copé, contrairement à ce qu'il avait alors promis. Et ce, "sans hésitation".

Interrogé sur BFM TV, le président de l'UMP, qui était allé faire campagne pour la présidence de l'UMP en août aux côtés de Roland Chassain, reconnait ce dimanche 7 avril : 

Non, il n'a pas été exclu.
Mais vous savez, il ne joue plus de rôle actif. Bon.

Et c'est ceci qui explique cela. Mais qu'il n'y ait aucune ambiguïté, nous ne faisons pas d'alliance électorale avec le Front National.

Interrogé par Dimanche , l'émission dominicale politique de Canal , Roland Chassain estime quant à lui que Jean-François Copé est "plus près" de ce qu'il lui dit que de "ce qui se dit dans les salons parisiens".

 

Arrivé troisième au premier tour dans la 16ème circonscription du Rhône, Roland Chassain, candidat de l'UMP, s'était désisté en faveur de Valérie Laupies, la candidate du FN, comme il s'y était engagé, quelques jours plus tôt, dans l'hebdomadaire d'extrême droite, Minute.

Et selon Dimanche Plus, l'élu UMP sera candidat en 2014 aux municipales... sans candidat du FN face à lui

A lire également sur Le Lab :

> Chassain, cet UMP qui crée des ponts avec le FN et que Copé avait promis d'exclure

Du rab sur le Lab

PlusPlus