Avant d'annuler DPDA, Marine Le Pen voulait quitter l'émission en direct

Publié à 08h01, le 23 octobre 2015 , Modifié à 08h08, le 23 octobre 2015

Avant d'annuler DPDA, Marine Le Pen voulait quitter l'émission en direct
© AFP

Elle a fini par annuler, trois heures avant le début de l'émission en direct, sa participation à Des paroles et des actes sur France 2. Mais Marine Le Pen avait envisagé un autre scénario. Selon les informations d'Europe 1 ce 23 octobre, la présidente du Front national a d'abord imaginé "provoquer un clash" en plein direct pour quitter l'émission et laisser journalistes et participants seuls en plateau.

Toute l'après-midi, cette option a rivalisé avec l'annulation pure et simple, raconte le journaliste Alexandre Kara. C'est finalement la ligne défendue par Florian Philippot qui l'a emporté.

 

Le résultat, on le connaît : un communiqué diffusé peu avant 18h dans lequel la présidente du FN annonce sa non-participation à une "mascarade". Le résultat de plusieurs jours de polémique lors desquels les responsables du Parti socialiste et de Les Républicains se sont émus d'une Nième participation de Marine Le Pen à cette émission de grande écoute, où Jean-Christophe Cambadélis et Nicolas Sarkozy ont écrit chacun de leur côté au CSA pour contester cette participation et où France 2 a décidé, la veille de l'émission, d'ajouter un débat avec Pierre de Saintignon et Xavier Bertrand, ses deux principaux concurrents dans la grande région Nord.

Mais le meilleur résumé de ce grand schmilblick est surtout à retrouver par ICI.

Du rab sur le Lab

PlusPlus