Candidate à la présidence de LR, Florence Portelli se différencie de François Fillon : "Est-ce que j'ai des sourcils fournis ?"

Publié à 13h51, le 01 septembre 2017 , Modifié à 13h51, le 01 septembre 2017

Candidate à la présidence de LR, Florence Portelli se différencie de François Fillon : "Est-ce que j'ai des sourcils fournis ?"
Florence Portelli et François Fillon © Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


La présidence de Les Républicains se jouera-t-elle sur une question de poils ? Après avoir appris – merci Le Monde – que Laurent Wauquiez avait autrefois pour habitude de se teindre les cheveux en poivre et sel pour se différencier des autres jeunes sarkozystes, c'est au tour de Florence Portelli ne nous parler de sa pilosité ce vendredi 1er septembre, sur RMC.

Voyez-vous, la candidate à la présidence de LR a un problème : le grand public ne la connaît que pour son rôle de porte-parole de François Fillon durant la campagne présidentielle. L'échec du candidat LR, comme son obstination à ne pas vouloir abandonner malgré les affaires, colle à la peau de Florence Portelli. Parlez-lui par exemple d'engagement et de respect de la parole donnée et quelqu'un évoquera forcément de cette promesse formulée par François Fillon de se retirer de la présidentielle en cas de mise en examen (rappel pour les étourdis : il ne l'a pas fait).

Sur le plateau des Grandes Gueules ce vendredi, le sujet est donc ramené sur la table. "Je pense qu'il aurait dû dire autre chose", commence Florence Portelli avant de se différencier de l'ancien Premier ministre. Non, elle n'est pas François Fillon. Et elle l'affirme, donc, en parlant notamment de… ses poils :

Est-ce que j'ai des sourcils fournis ? Moi je ne suis pas François Fillon même si je suis fière d'avoir été sa porte-parole parce que je ne crache pas dans la soupe. Je ne suis pas François Fillon, je me présente en mon nom propre. Moi ce que je vous dis justement, c'est que quand je signe un engagement, eh bien je vais jusqu'au bout.

L'attaque lancée contre les sourcils de François Fillon et contre la promesse non-tenue par le candidat LR à la présidentielle est violente. Elle sert de point d'appui à Florence Portelli pour s'en prendre aux Constructifs, ces membres de LR qui soutiennent la majorité. "J'acte leur auto-exclusion [de LR]. Les Français en ont ras-le-bol d'entendre des hommes et des femmes qui les baratinent", estime la maire de Taverny.

Quant aux sourcils épais et touffus de François Fillon, ils sont entrés dans la postérité depuis cette incroyable séquence d'Une ambition intime, sur M6 : 





Durant la campagne, LR avait même commandé des lunettes avec de faux sourcils à distribuer durant les meetings, lunettes qui, finalement, sont restées tristement dans leurs cartons… :( 

Du rab sur le Lab

PlusPlus