Ces 30 députés qui ont voté contre la prolongation de l’état d’urgence

Publié à 06h38, le 17 février 2016 , Modifié à 10h17, le 17 février 2016

Ces 30 députés qui ont voté contre la prolongation de l’état d’urgence
© AFP
Image Sébastien Tronche


La France reste en état d’urgence. Le Parlement a prolongé, mardi 16 février, la prolongation de cet état d’exception, instauré après les attentats du 13 novembre, jusqu’au 26 mai. Mais si lors de la première prorogation, une immense majorité des parlementaires étaient favorable au maintien de cet état d’urgence, l’opposition a depuis grandi.

Tout d’abord, le vote de l’Assemblée nationale, mardi, a *beaucoup* moins enthousiasmé les députés. S’ils étaient 558 à avoir voté lors du premier vote de prolongation, ils n’étaient plus que 246 pour le second. Avec surtout cinq fois plus de votes contre.

Ainsi sont-ils 30 députés à s’être opposés à la prolongation de l'état d'urgence pour trois mois supplémentaires, alors que seuls six l'avaient fait en novembre.

Voici ceux qui ont voté "non" mardi:

>> 10 au groupe socialiste : les frondeurs Pouria Amirshahi, Fanélie Carrey-Conte, Denys Robiliard, Gérard Sebaoun, Suzanne Tallard, Linda Gourjade, mais aussi Jean-Patrick Gille, Sylviane Alaux et un ancien vice-président de l'Assemblée, Christophe Sirugue. Jean-Luc Laurent, président du MRC (ex-chevènementiste apparentés PS) s'est aussi prononcé pour "une sortie raisonnée, maintenant" de l'état d'urgence.

En outre, Catherine Coutelle et Marie-Noëlle Battistel se sont abstenues.

>> 8 au groupe écologiste : la coprésidente du groupe Cécile Duflot, et les députés de sa sensibilité Noël Mamère, Sergio Coronado, Isabelle Attard, Brigitte Allain, Danielle Auroi, Michèle Bonneton et Eva Sas. Paul Molac s'est abstenu.

>> 9 du groupe du Front de gauche : André Chassaigne, François Asensi, Alain Bocquet, Marie-George Buffet, Jean-Jacques Candelier, Patrice Carvalho, Gaby Charroux, Jacqueline Fraysse et Nicolas Sansu. Seul Marc Dolez a voté pour.

>> Enfin, un unique député Les Républicains a voté contre, Dominique Le Mèner. Chez les non-inscrits, l'ancien député PS Philippe Noguès et le MoDem Jean Lassalle ont fait de même.

"Unité, détermination et esprit de responsabilité des parlementaires face au terrorisme", a néanmoins salué le Premier ministre Manuel Valls dans un tweet.



[Edit 10h] Dans a première version, cet article mentionnait 31 votes contre. Ils étaient en fait 30, la députée PS Gisèle Biémouret ayant corrigé son vote et "fait savoir" qu'elle avait voulu voter pour. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus