C'est officiel : Jean-Marie Le Pen reste le président d'honneur du FN

Publié à 12h04, le 26 janvier 2017 , Modifié à 12h12, le 26 janvier 2017

C'est officiel : Jean-Marie Le Pen reste le président d'honneur du FN
Jean-Marie Le Pen le 1er mai 2015 © AFP

Vous savez quoi ? Jean-Marie Le Pen restera bien président d'honneur du Front national. Le "Menhir" en fait lui-même l'annonce ce jeudi 26 janvier au moyen d'un communiqué dans lequel suinte une certaine jovialité.

Il écrit :

Le recours contre l’exécution provisoire du jugement qui m’a confirmé dans la fonction de président d’honneur du Front national a été rejeté ce jour par la cour d’appel de Versailles. Hier déjà [mercredi], la cour de cassation avait définitivement enterré le soi-disant "congrès postal" qui visait illégalement à me déchoir.

 

À l'été 2015, le FN avait demandé à ses adhérents de se prononcer, par voie postale, sur l'exclusion de Jean-Marie Le Pen. Un "congrès postal" que le "Menhir" avait fait annuler devant la justice.

Jean-Marie Le Pen gagne judiciairement contre son parti. "Apaisement et rassemblement sont les préalables aux succès électoraux. Il faut maintenant panser les plaies d’une base militante meurtrie et en finir avec l’esprit d’exclusion", ajoute-t-il dans son communiqué.

Dans les faits, cette énième décision ne change pas grand-chose, le patriarche Le Pen étant exclu idéologiquement du FN. Mais puisqu'il demeure investi de sa qualité de président d'honneur, Jean-Marie Le Pen devra être convoqué en qualité de membre de droit de toutes les instances dirigeantes du parti dirigé par Marine Le Pen. Il pourra également y participer. Si tel n'est pas le cas, le parti devra lui verser 2.000 euros par infraction constatée. Sauf que, campagne présidentielle oblige, les instances ne devraient plus être convoquées jusqu'au printemps… 

Du rab sur le Lab

PlusPlus