Le FN publie les résultats du congrès postal : 94% des militants ayant voté veulent l'éviction de Le Pen

Publié à 19h00, le 29 juillet 2015 , Modifié à 20h10, le 29 juillet 2015

Le FN publie les résultats du congrès postal : 94% des militants ayant voté veulent l'éviction de Le Pen
Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen côte à côte (photo d'archive) © AFP

CONTRE-ATTAQUE - Le FN avait prévenu : il publierait ce mercredi 29 juillet les résultats de la consultation postale organisée auprès des adhérents, histoire de montrer par les chiffres que Jean-Marie Le Pen n'est plus le bienvenu au parti et que son maintien au rang de président d'honneur n'est pas politique mais judiciaire.

C'est chose faite. Et si on en croit les résultats, la base frontiste est plutôt raccord avec la direction du parti. 94,04% des militants FN ayant voté se sont prononcés en faveur de la modification des statuts du mouvement. 28.399 adhérents se sont exprimés sur 51.552. Ils sont donc 26.717 à souhaiter l'éviction de Jean-Marie Le Pen, ou du moins à vouloir supprimer le statut de président d'honneur, ce qui revient un peu au même.

La publication de ces résultats ne change rien à la situation du Front national. La cour d'appel de Versailles ayant suspendu le congrès postal, le vote des militants n'a aucune valeur, sinon celle du symbole. Pour Marine Le Pen, c'est déjà ça. 

Dans son communiqué, le FN estime que "ce vote massif révèle le très haut niveau de confiance porté par les adhérents à la direction du Front National". Le parti ajoute : 

"

Jean-Marie Le Pen perd aujourd’hui devant ce choix incontestable fait par le peuple du Front National toute légitimité politique à rester Président d'honneur.

"

Une analyse que partage évidemment Steeve Briois, vice-président du FN : 

Avant même la diffusion des résultats, Jean-Marie Le Pen a réagi par voie de communiqué, dénonçant une publication "hors la loi", "opération de communication politicienne au pire sens du terme", une "pseudo-consultation dépouillée alors que la justice en avait interrompu le déroulement". Puis, après s'être gaussé du nombre de votants - 28.000 sur 51.000 adhérents - preuve selon lui que les frontistes ont "largement" suivi sa consigne d’abstention, il a ajouté :

"

À l’heure du chômage, des dettes et des déficits écrasants, de l’immigration invasive, de l’insécurité insupportable, le Front national n'a-t-il rien d’autre à faire que de dépouiller une consultation irrégulière et inutile ?

"

Sans doute pas. 

 

BONUS TRACK

Candidat or not candidat ? Avant même l'annonce officielle du vote des adhérents à son encontre, Jean-Marie Le Pen - invité de Radio courtoisie à 18h, soit une heure avant la publication du résultat - a expliqué qu'il n'entrerait pas en dissidence en région PACA :

Des élus régionaux FN préparent en effet des listes dissidentes dans la région et veulent le "Menhir" comme tête de liste. Ce dernier avait laissé planer le doute sur sa décision finale. Le 20 juillet, il expliquait encore "voir des amis" et "consulter". Las, ce 29 juillet, Jean-Marie Le Pen s'éloigne d'une éventuelle candidature.

Du rab sur le Lab

PlusPlus