Christian Paul, leader des frondeurs du PS, renonce à faire évoluer la politique du gouvernement et se concentre sur la primaire

Publié à 09h24, le 29 janvier 2016 , Modifié à 09h24, le 29 janvier 2016

Christian Paul, leader des frondeurs du PS, renonce à faire évoluer la politique du gouvernement et se concentre sur la primaire
Christian Paul. © AFP

LE CHANGEMENT, ON OUBLIE – Le changement promis par François Hollande en 2012, et qui devait être "maintenant", n’est jusqu’ici jamais venu pour toute une aile gauche du Parti socialiste. Des "frondeurs" qui bataillent depuis 2013 pour tenter d’obtenir une réorientation de la politique économique du gouvernement. En vain. Et plus encore depuis l’arrivée à Matignon de Manuel Valls.

Alors que la majorité entre dans la dernière année du quinquennat de François Hollande, ces frondeurs n’ont plus ni la force ni le temps de changer la ligne éco du duo Hollande-Valls. Alors, comme le confie Christian Paul, leader de cette aile gauche du PS, ce vendredi 29 janvier au Figaro, c’est la résignation qui prime de ce côté-là, n'y voyant qu'un combat perdu d’avance face à la fermeté du couple exécutif. Il dit :

"

Nous ne sommes même plus demandeurs d’une réorientation.

"

Désormais, le député PS de la Nièvre est sur un autre combat, plus ancré dans l’actualité celui-là à l’approche de la présidentielle de 2017 : la primaire, demandée par une partie de la gauche. Il poursuit ainsi auprès du Figaro :

"

La question qui se pose maintenant, c'est celle de la primaire.

"

Une primaire qui reste inscrite dans les statuts du PS, rappellent régulièrement les tenants d’une telle échéance tandis que François Hollande et ses proches tentent à tout prix d’éviter cette hypothèse.

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Et là, pour commencer 2016, un député socialiste rappelle que la primaire est dans les statuts du PS

Piketty appelle des militants socialistes à saisir la justice pour faire respecter la primaire, inscrite dans les statuts du PS

Jean-Marie Le Guen conseille à ceux qui veulent relancer le débat d’une primaire à gauche de "consulter"

Du rab sur le Lab

PlusPlus