Christine Boutin : "Marion Maréchal-Le Pen est une jeune femme intelligente, intéressante"

Publié à 16h49, le 20 octobre 2013 , Modifié à 19h50, le 20 octobre 2013

Christine Boutin : "Marion Maréchal-Le Pen est une jeune femme intelligente, intéressante"
(Maxppp)

DÉCLARATION - Christine Boutin n'a rien à voir avec le Front national, martèle ce dimanche 20 octobre la pasionaria anti-mariage homo sur Sud Radio. Invitée du Brunch Politique, l'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate, déclare néanmoins sa flamme à la petite fille de Jean-Marie Le Pen, Marion Maréchal Le Pen. 

Interrogée sur sa proximité avec Marine Le Pen, Christine Boutin rétorque qu'elle n'a rien à voir avec la présidente du FN. Mais … "il pourrait peut-être y avoir des points avec madame Maréchal", concède-t-elle. 

"

Elle représente la petite partie du Front national qui a encore le souci de la transcendance.

"

Avant de se lancer dans un éloge à la jeune députée d'extrême droite, qu'elle distingue de sa tante : 

"

Marion Maréchal Le Pen, je pense que c'est une jeune femme intelligente, intéressante. Je ne la connais pas. Je ne pense pas qu'elle partage toutes les idées de sa tante, ou alors elle est schizophrène. Elle ne peut pas partager les idées de sa tante en défendant le côté spirituel qu'elle porte aujourd'hui et qui rassure certains Français. 

"

Les deux femmes se sont retrouvées sur des combats commun dans les derniers mois. Contrairement à Marine Le Pen, Christine Boutin et Marion Maréchal-Le Pen ont toutes deux manifesté en opposition à l'ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe. 

Mais Christine Boutin estime que si le FN venait aux responsabilités, ça serait "une catastrophe". 

"

Si les Français choississent cela, la France tombera encore plus bas, malgré les talents oratoires de madame Le Pen. 

(...)

Les Français sont un peu perdus et ne savent plus trop où aller. Madame Le Pen a un discours  excessivement simpliste et populiste et qui consiste à claquer des doigts pour que les choses soient réglées. 

"

Ce qui n'empêche pas l'ancienne ministre de flirter avec l'extrême droite, quand elle monte un collectif avec un ancien du Front national, Jean-Claude Martinez, en vue des européennes, comme le racontait le Lab. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus