Décès du fondateur de Charlie Hebdo, François Cavanna : l'hommage de la gauche

Publié à 17h09, le 30 janvier 2014 , Modifié à 17h13, le 30 janvier 2014

Décès du fondateur de Charlie Hebdo, François Cavanna : l'hommage de la gauche
François Cavanna en 2010 (Maxppp).

François Cavanna, écrivain et fondateur du journal satirique Hara-Kiri qui deviendra Charlie Hebdo  s'est éteint le 29 janvier au soir  à l'âge de 90 ans. Des personnalités de gauche lui ont rendu hommage, le président de la République compris.

Jean-Luc Mélenchon l'a honoré à sa façon, par un tweet l'exhortant à revenir :

Le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, lui a également rendu hommage dans un communiqué :

"

Censures, amendes, menaces n’ont jamais fait trembler la moustache blanche de celui qui "bossait comme un malade" mais se "marrait comme un fou". Il va manquer à notre humanité.

"

L'écrivain "manquera" au député socialiste Pascal Cherki :

Le Parti socialiste a eu le communiqué simple :

"

François Cavanna était un révolté généreux dont les bons mots comme les coups de gueule vont nous manquer.

"

Quant à François Hollande, il a adressé à ses proches ses "sincères condoléances" :

"

Son nom restera aussi indissolublement lié au lancement d’Hara Kiri, qui par son impertinence et ses provocations a secoué la société française.

François Cavanna était aussi un homme de conviction qui n’a jamais cessé de se battre pour de justes causes.

"

Notons, à droite, que le président du MoDem François Bayrou est l'un des seuls à avoir eu un mot. Il parle de François Cavanna "comme d'une raison de rire libre" :

Le plus beau tweet d'hommage revient cependant à Charlie Hebdo :

Du rab sur le Lab

PlusPlus