Les associations féministes proposent cinq noms de femmes pouvant faire leur entrée au Panthéon

Les associations féministes proposent cinq noms de femmes pouvant faire leur entrée au Panthéon
Capture d'écran du blog du "Collectif pour des femmes au Panthéon"

Besoin d'un coup de pouce ? Le 8 mars, à l'occasion de la Journée de la Femme, François Hollande promet l'arrivée de femmes au Panthéon. Deux mois plus tard, il lance une mission censée l'aider à trouver des personnalités "panthéonisables". Cette liste doit tenir compte "de la parité et de la diversité". La fin de la mission approchant, un collectif mené par Osez le féminisme s'est formé, histoire de donner quelques idées à ses responsables.

[Edit 28 août] La ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie a elle aussi sa petite idée quant à l'identité d'une femme panthéonisée : Edith Piaf. Une idée qu'elle soumet au Lab via Twitter.

Le 6 septembre, l'association doit rencontrer Philippe Belaval, président du Centre des monuments nationaux, à la tête de la mission. Elle viendra avec une liste de personnalités et un Top 5 de celles qui devraient faire leur entrée le plus rapidement possible.

Particularité, les cinq ont été choisies par les internautes. Le "collectif pour des femmes au Panthéon" a en effet créé une page Facebook (plus de 1.300 likes au 22 août) et un blog pour que chacun puisse donner sa préférence. Au top des "like", on trouve ainsi :

1 - Olympe de Gouges, connue pour sa "déclaration des droits de la femme et de la citoyenne" ;

2 - Louise Michel, militante anarchiste et figure de la Commune de Paris ;

3 - Simone de Beauvoir, philosophe, auteure de l'essai "Deuxième sexe" et membre du mouvement de la libération des femmes ;

4 - Germaine Tillion, ethnologue et résistante française ;

5 - Solitude, figure historique de la résistance des esclaves en Guadeloupe.

Toutes d'un coup, Osez le féminisme n'y croit pas vraiment. Mais parvenir à faire entrer deux femmes - au lieu d'un homme et une femme - serait déjà une grande victoire. Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'Osez le féminisme, explique au Lab :


">femme de". Pour commencer à rééquilibrer les choses, et donner un signal fort, il faudrait que seules des femmes soient sur la prochaine liste.

Mais le collectif féministe n'est pas le seul à oeuvrer pour faire entrer ses favorites au Panthéon. Le lancement de la mission par le président en mai dernier a par exemple été l'occasion pour le comité de soutien à l'entrée du résistant Pierre Brossolette de se faire entendre.

Pour crier plus fort, Osez le féminisme et La Barbe organisent ce lundi 26 août un rassemblement devant le Panthéon.