Estrosi dénonce "l’hypocrisie" des élus de droite qui défendent désormais les emplois aidés que Fillon voulait supprimer

Publié à 06h54, le 07 septembre 2017 , Modifié à 06h54, le 07 septembre 2017

Estrosi dénonce "l’hypocrisie" des élus de droite qui défendent désormais les emplois aidés que Fillon voulait supprimer
Christian Estrosi. © AFP
Image Sébastien Tronche


SCOLIOSE - C’est l’un des sujets chauds de la rentrée : la diminution, par le gouvernement, du nombre d’emplois aidés et son futur remplacement par un nouveau dispositif. Une décision, surtout, qui a provoqué l’ire de presque toutes les oppositions, de la France insoumise jusqu’aux élus Les Républicains. 

Mais que des élus LR critiquent cette baisse des emplois aidés fait doucement rire Christian Estrosi. Sur Twitter, mercredi 6 septembre, le maire LR de Nice, proche des Constructifs Macron-compatibles, a dénoncé "l’hypocrisie" des élus de droite qui défendent désormais les contrats aidés qu’il qualifie lui "d’emplois bidons" :

Cessons l'hypocrisie. Nous n'avons eu de cesse de dénoncer ces emplois bidons dont le seul objectif était de masquer les chiffres du chômage.

C’est donc une double hypocrisie que dénonce Christian Estrosi. D’abord car, en effet, la droite n’avait cessé de pester contre ces emplois lorsque François Hollande les avait multipliés sur la fin de son quinquennat pour inverser, coûte que coûte, la courbe du chômage (en vain). Ensuite car les élus de droite qui ont soutenu François Fillon ont semble-t-il oublié que leur champion pour la présidentielle voulait la suppression de tous les contrats aidés pour les jeunes.

Comme par exemple François Baroin. Figure de LR, le patron de l’association des maires de France, qui lui aussi a soutenu François Fillon jusqu’au bout, a ainsi exprimé sa colère contre cette décision d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe. Pour le maire de Troyes, la fin des contrats aidés engendre ainsi "des situations humaines éprouvantes". Qu’il aurait dénoncées si François Fillon l’avait emporté et appliqué son programme ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus