Face à la "chaîne de dangers" qui entoure Pokémon go, le député LR Vincent Ledoux veut légiférer

Publié à 12h03, le 06 août 2016 , Modifié à 11h02, le 09 août 2016

Face à la "chaîne de dangers" qui entoure Pokémon go, le député LR Vincent Ledoux veut légiférer
Le député LR du Nord Vincent Ledoux. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Image Amandine Réaux


Le jour de la sortie officielle en France de Pokémon go, la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes Laurence Rossignol s’était inquiétée du manque de sociabilité du jeu, qui consiste à capturer Pikachu et consorts sur son Smartphone grâce à la réalité augmentée. Si sa collègue à la Santé Marisol Touraine avait, elle, mis en garde les chasseurs sur les risques d’accident, c’est à une "chaîne de dangers" que souhaite désormais s’attaquer Vincent Ledoux.



Au Figaro le 5 août, le député LR du Nord annonce adresser une question écrite à Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée de l’économie du numérique pour légiférer face aux dangers que présentent l’application. L’élu de citer des cas où les joueurs ont "abandonné leur voiture sur le bord de la route ou traversé des chaussées imprudemment" :

Chasser ou conduire, il faut choisir !

Vincent Ledoux déplore auprès du quotidien qu’il "n’existe pas de réglementation applicable aux jeux en ligne qui permettrait, pour le moins, d’analyser les risques avant leur mise sur le marché, d’en évaluer leur fonctionnement et de prévoir des modalités d’agrémentation les rendant conformes au droit national et européen".

Autre problème souligné par l’élu nordiste : la protection des données personnelles, qui "font l’objet de transfert vers les serveurs américains de Nintendo".

Face à cette "chaîne de dangers qui entoure le phénomène Pokémon go", il faut donc légiférer, explique l’élu au Figaro :

Pokémon Go sert de révélateur à un vaste chantier législatif qui, de l’ubérisation de l’économie aux techno-sciences, va fournir un travail titanesque mais enthousiasmant au législateur. N’attendons pas que l’hémicycle du Palais Bourbon ne soit transformé en arène pour dresseurs de monstres avant de légiférer !

[Edit 9 août] Pas de projet de loi

C'est une fin de non-recevoir qu'a adressé le cabinet d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique, au député LR Vincent Ledoux. Au Parisien de ce mardi 9 août, l'entourage de la ministre dément l'arrivée d'un projet de loi sur le sujet de Pokemon go, jugeant même étonnantes les réclamations de l'élu LR. Sur la question de la protection des données, le cabinet de la secrétaire d'Etat réplique. "Le jeu pose les mêmes questions que les réseaux sociaux ou les applis de cartographie", explique-t-on, soulignant que le "privacy shield" "permet déjà d'encadrer les pratiques des géants de l'internet", écrit le Parisien.

Du rab sur le Lab

PlusPlus