Fidèle à lui-même, Jean-Marie Le Pen se rendra au prochain Congrès du FN

Publié à 13h06, le 08 septembre 2017 , Modifié à 13h06, le 08 septembre 2017

Fidèle à lui-même, Jean-Marie Le Pen se rendra au prochain Congrès du FN
Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

Jean-Marie Le Pen a passé l'été à regarder House of Cards et, comme le disait son conseiller presse Lorrain de Saint Affrique fin août : "C’est forcément qu’il prépare quelque chose". Mais le fondateur du Front national n'a jamais eu besoin de puiser son inspiration dans la culture américaine pour narrer sa propre histoire.

En fait, rien de tel qu'un bon remake pour relancer une carrière. Ainsi, sur Europe 1 ce vendredi 8 septembre, Jean-Marie Le Pen confie le scénario de son prochain coup d'éclat : il ira au prochain Congrès du FN, lequel aura lieu cet hiver.

À 89 ans, Jean-Marie Le Pen assure :



Je suis président d’honneur. Si on m’empêche d’entrer au Congrès, eh beh le congrès n’aura pas de légalité ni de légitimité.

Depuis des années, Marine Le Pen tente d'évincer son père du parti, jugeant qu'il ne calque pas franchement avec sa stratégie de dédiabolisation du FN. Et depuis des années, Jean-Marie Le Pen résiste etdemeure "président d'honneur", bien qu'il ait été exclu du parti.

À ce titre, il aime se rendre à des rendez-vous du FN, malgré les interdictions de sa fille. Ce fut le cas les derniers 1er mai, lorsque le parti célèbre Jeanne d'Arc. En 2015, Marine Le Pen lui refusait de parler à la tribune mais il s'y invita quand même, sous les acclamations et le visage crispé de sa fille. Ce fut encore le cas en juin dernier, lorsque Jean-Marie Le Pen s'est vu refuser l’accès du bureau politique du FN le jour de son anniversaire, malgré les amendes encourues par le parti. Mais Marine Le Pen s'en moque, elle déclarait alors :



Je préfère payer des amendes que de l'avoir assis en face de moi.

À chaque fois, le rapport de force tourne à la faveur de Jean-Marie Le Pen, les interdictions diverses lui offrant finalement une tribune exceptionnelle : des images d'un Jean-Marie que rien ne saurait empêcher.

Reste à voir si Marine Le Pen adoptera la même stratégie si son père se rend réellement au prochain Congrès du FN.









[BONUS TRACK] Papy come-back pas

Président du FN de 1972 à 2011, Jean-Marie Le Pen a vu par la suite sa fille lui succéder. Mais il martèle que, s'il ne voit "personne d'autre, pour l'instant, pour la remplacer" :



Après tout, ce n’est pas une propriété personnelle. S’il y a un meilleur candidat au Congrès, eh bien le Congrès choisira le candidat qui lui semblera le meilleur pour diriger le Front national.

Mais que les nostalgiques ne s'emballent pas trop, le patriarche ne fera pas de come-back fracassant :



Je ne serai pas candidat à la présidence du Front national.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB

> Pour Jean-Marie Le Pen, Laurent Wauquiez "est le leader de la droite le plus attractif pour les électeurs du FN"

Du rab sur le Lab

PlusPlus