Finalement, Xavier Bertrand ne lâche pas tous ses mandats pour se concentrer sur la région

Publié à 11h01, le 21 décembre 2015 , Modifié à 11h03, le 21 décembre 2015

Finalement, Xavier Bertrand ne lâche pas tous ses mandats pour se concentrer sur la région
Xavier Bertrand n'est certes pas Superman mais il va tout de même cumuler un petit peu. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Image Etienne Baldit


"Je demande à être jugé sur ce que je vais faire à la tête de cette région." C'est ainsi que Xavier Bertrand justifiait, le 14 décembre, son retrait de la course à la primaire et sa démission de l'Assemblée nationale. Nouvellement élu président du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, il indiquait vouloir se consacrer entièrement à cette tâche, ce qui lui a valu de nombreuses félicitations à droite comme à gauche. Mais à y regarder de plus près, celui qui ne fait plus partie du "système" politico-médiatique parisien ne se sépare pas vraiment de TOUS ses mandats.

Cinq jours après son annonce tonitruante, l'ancien agent d'assurance détaillait dans La Voix Du Nord, samedi 19 décembre, cette satanée mention écrite en tout petit au bas du contrat. Et de confirmer qu'il resterait conseiller municipal de Saint-Quentin (Aisne) ainsi que président d'agglo :



Je vais rester conseiller municipal [de Saint-Quentin] car je ne veux pas être hors-sol et président de son agglomération car sa logique est économique, comme la Région. Ce n’est pas une collectivité, c’est moins lourd à gérer.

C'est donc au nom de son ancrage territorial, mais aussi parce que ça va, ce n'est pas non plus énorme comme masse de travail, que Xavier "libre dans sa tête" Bertrand va conserver ces deux mandats en plus de la présidence de région.

Il prévient tout de même que si jamais ce cumul s'avère trop chronophage, il pourrait laisser tomber l'agglo :



Mais si je m’aperçois que mon agenda est trop chargé, je pourrai aussi quitter cette présidence.

Mais pas le conseil municipal de Saint-Quentin, donc. Ville dont il était maire, mandat auquel il a renoncé pour la région. On devrait jamais (complètement) quitter Saint-Quentin.





À LIRE SUR LE LAB :

Xavier Bertrand annonce qu'il ne sera pas candidat à la primaire (et qu'il lâche son mandat de député)

Xavier Bertrand fait du Xavier Bertrand : "Les consignes d'état-major, je m'en fous royalement"

> Message de Xavier Bertrand à Sarkozy et autres ténors de LR : "Qu'on nous foute la paix !"

Du rab sur le Lab

PlusPlus