Florence Portelli regrette que Laurent Wauquiez ne débatte pas avec Marine Le Pen

Publié à 09h51, le 13 octobre 2017 , Modifié à 18h11, le 13 octobre 2017

Florence Portelli regrette que Laurent Wauquiez ne débatte pas avec Marine Le Pen
© Capture d'écran franceinfo
Image Victor Dhollande-Monnier


Deuxième jour de campagne pour la présidence de Les Républicains (LR). Florence Portelli est très, très en forme. L’ancienne porte-parole de la campagne de François Fillon ne compte pas lâcher le favori des sondages, Laurent Wauquiez.

Accusé régulièrement de flirter avec le Front national, le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’en est encore défendu il y a quelques jours. "Si je suis élu, notre ligne sera très claire. Il n’y aura aucune alliance avec des élus du Front national", a-t-il même promis le 11 octobre dernier sur RTL. Pas suffisant pour Florence Portelli, interrogée ce vendredi 13 octobre sur franceinfo :

- Journaliste: Vous le croyez [quand il dit qu’il ne fera pas d’alliance avec le FN, ndlr] ?

- Florence Portelli : Je ne sais pas mais en tout cas, je trouve dommage qu’il n’ait pas voulu débattre face à Marine Le Pen [dans L’Emission politique le 19 octobre prochain, ndlr]. Qu’avait-il à perdre ? Moi, j’y serai allé si on m’avait invitée. Et d’ailleurs, moi, j’ai toujours eu une ligne très, très claire. C’est peut-être pour ça que je n’ai jamais été invité à prendre le café avec ces gens-là. Et le soir du premier tour de la présidentielle, la première chose que j’ai dite, c’est : 'Il faut voter Emmanuel Macron'.

- Journaliste : Qu’est-ce que cela signifie le fait qu’il ne débatte pas avec Marine Le Pen ? Qu’est-ce que vous sous-entendez, on comprend pas bien ?  

- Florence Portelli : Mais rien. Quand on a ligne très claire, il faut aller justement la défendre. Il ne faut pas avoir peur. Il faut aller la défendre sur des plateaux télé face à des gens qui nous sont hostiles, qui sont des ennemis. Pour moi, le Front national, c’est un ennemi historique de la droite.

Au passage, Florence Portelli sous-entend clairement que son adversaire à l’élection de la présidence de LR prend des cafés avec des dirigeants de l’extrême droite. Interrogée sur ce sous-entendu, Florence Portelli semble embêtée. Elle répond :

Je n’ai jamais été invitée à avoir des discussions privilégiées avec Marion Maréchal-Le Pen, avec des gens de ce parti. Mais quand je vous dis ça, je ne suis pas obsédée par Laurent Wauquiez.

Mais si elle n’est pas "obsédée par Lauren Wauquiez", de qui parle Florence Portelli ? Qui boit ces fameux cafés avec des dirigeants du Front national ?









[EDIT 18h]

Laurent Wauquiez débattra avec Marine Le Pen, oui, mais pas maintenant. A Paris Match, ce vendredi 13 octobre, le favori pour la présidence de Les Républicains s'explique sur sa non-participation à L’Emission politique le 19 octobre prochain, où la présidente du FN est l'invitée :



C’est elle qui l’a demandé. Moi, je le ferai avec un grand plaisir ce débat mais pas maintenant. Elle l’aura son rendez-vous mais quand j’aurai les clés de la boutique. [...] Marine Le Pen passe son temps à me taper dessus. Je suis même le seul qu’elle attaque.

Notez bien : quand Laurent Wauquiez sera président de LR, il participera "avec un grand plaisir" à un débat contre Marine Le Pen. Pour le 19 octobre, la finaliste de l'élection présidentielle fera face à Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics.

Du rab sur le Lab

PlusPlus