Florian Philippot assure que Marine le Pen ne connaissait pas le député russe homophobe avec qui elle a posé

Publié à 17h09, le 24 mars 2017 , Modifié à 17h09, le 24 mars 2017

Florian Philippot assure que Marine le Pen ne connaissait pas le député russe homophobe avec qui elle a posé
Marine Le Pen avec le député russe Vitaly Milonov, à droite de la photo. © Capture d'écran Facebook de Vitaly Milonov
Image Julien Chabrout


En déplacement en Russie, ce vendredi 24 mars, Marine Le Pen a rencontré Vladimir Poutine à Moscou. La candidate du FN à la présidentielle a reçu l’assurance du président russe que "la Russie n’interférera pas dans l’élection" présidentielle française.

La présidente du FN a aussi participé aux travaux de la commission des Affaires étrangères de la Douma, la chambre basse du Parlement, pour rencontrer son président Viatcheslav Volodine. Comme l’a repéréBuzzFeed News, Marine Le Pen a posé pour un selfie avec un député russe, Vitaly Milonov, pourtant connu pour être ouvertement homophobe et antisémite. La photo a été postée ce vendredi sur le compte Facebook de ce député russe membre de Russie unie, le parti au pouvoir de Vladimir Poutine.

 





Joint par BuzzFeed News, le vice-président du FN Florian Philippot a assuré que Marine Le Pen ne connaissait pas l’identité de ce député russe. Il a déclaré :

 



Marine Le Pen accepte des dizaines de selfies par jour. Elle ne sait évidemment pas qui est cet individu, pas plus qu’elle ne connait l’identité de tous ceux avec qui elle fait des photos.

La candidate d’extrême-droite et ses équipes, qui ne l’ont pas dissuadé de prendre la pose, ont donc au minimum commis une faute politique. Comme le rappelle BuzzFeed News,Vitaly Milonov est connu pour être à l'origine de la loi votée en juin 2013 sanctionnant la "propagande homosexuelle" en Russie. Il avait pourtant été décoré par Vladimir Poutine en septembre 2015 "pour son travail consciencieux" lors de l’adoption de la loi anti-gay. Le député russe tient régulièrement des propos homophobes. Il a ainsi comparé les homosexuels à des personnes vivant "avec un chien" et appelé à organiser des "raids" dans des clubs gays.

Début mars, Vitaly Milonov plaidait pour une interdiction de La Belle et la Bête. Même s’il n’a pas vu ce film, ce dernier fait selon lui une "propagande flagrante et éhontée du péché et des relations sexuelles perverses".

Il a aussi été accusé d’antisémitisme, précise BuzzFeed News. En février dernier, le député russe s’était violemment attaqué à deux élus du conseil municipal de Saint-Pétersbourg, tous les deux juifs, en déclarant notamment : "Les chrétiens ont survécu malgré le fait que les ancêtres de Boris Vichnevski et de Maksim Reznik nous ont cuits dans des chaudrons et nous ont jetés pour être déchirés par des bêtes sauvages". 



À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Macron dénonce "la fascination délétère" de Fillon, Le Pen et Mélenchon pour la Russie de Poutine

Florian Philippot assure que le FN n'aura pas de financement venant d'une banque russe

Du rab sur le Lab

PlusPlus