Avec l'implosion de l'UMP, se pose la question du point de chute des militants et élus déçus par la trajectoire du mouvement. Interrogé par le JDD.fr, Florian Philippot, vice-président du Front national, ne considère pas que des élus au niveau national pourrait intégrer les rangs du parti d'extrême droite. 

En revanche, selon le lieutenant de Marine Le Pen, cela est réalisable au niveau local. 

S'il y a une personnalité la plus compatible avec le Front national, Florian Philippot songe à Henri Guaino : 

- Pensez-vous que certains élus UMP pourraient être tentés de rejoindre le FN?- Peut-être au niveau local mais pas au niveau national. Le plus proche idéologiquement serait Henri Guaino. Mais il a voté le traité européen… 

Un baiser qui tue pour celui qui a déjà dû se justifier d'avoir pour marraine de son fils une candidate Front national aux législatives. Une amitié qu'il avait assumé, déclarant "ce n'est pas le Front national qui est la marraine de mon fils". 

Au sujet d'une alliance entre l'UMP et le FN, celui qui fut conseiller spécial de Nicolas Sarkozy avait affirmé pendant l'entre-deux-tours qu'il s'agissait d'un "risque énorme de refaire le chemin des années 30". Il avait alors assuré qu'il n'était aucunement question que cela se produise.

Du rab sur le Lab