Gérald Darmanin ne pense pas être exclu de LR vu qu'il mène une politique de droite

Publié à 10h32, le 11 juillet 2017 , Modifié à 10h32, le 11 juillet 2017

Gérald Darmanin ne pense pas être exclu de LR vu qu'il mène une politique de droite
Gérald Darmanin © Martin BUREAU / AFP
Image Sylvain Chazot


Comme d'autres, Gérald Darmanin risque de se voir signifier, ce mardi 11 juillet, son exclusion ou sa supension de Les Républicains. Le ministre de l'Action et des Comptes publics payerait ainsi son soutien au Président Macron, ce qui ne se fait pas quand on est de droite, du moins croit-on rue de Vaugirard. Car depuis son ministère, Gérald Darmanin pense exactement le contraire.

Invité de RTL ce mardi matin, celui qui est toujours officiellement maire de Tourcoing pense qu'il ne sera pas sanctionné par son parti. Pour une raison simple : il mène une politique de droite. Le virer n'aurait donc aucun sens.

Questionné sur sa possible exclusion, Gérald Darmanin rétorque :

Pour quelle raison m'exclure ? J'ai rétabli le jour de carence. Je crois que la droite l'a proposé depuis un certain temps. Je fais des économies, je veux contribuer à baisser les impôts. Ce serait idiot de considérer que Les Républicains, plutôt que de se poser la question de pourquoi ils ont perdu, pourquoi ils ont fait le Trocadéro, ils préféreraient exclure ceux qui ont eu raison avant tout le monde, c'est-à-dire qui sont partis au moment où il fallait éviter le Trocadéro ? Moi je ne crois pas que mon parti politique ira jusque-là.

Gérald Darmanin se dit donc sûr de ne pas être exclu de LR car, lui ministre du Budget, il mène une politique de droite. Ce mardi matin dans Le Parisien, l'élu a assuré que les ministères allaient réduire leur train de vie. Objectif : réaliser 4,5 milliards d'euros d'économies en 2017 pour que la France contienne son déficit public sous les 3% du PIB. Cela se fera sans diminuer les effectifs de fonctionnaires ou les minimas sociaux, a promis Gérald Darmanin.

Pour rassurer sur son avenir, il se réfère également au… général de Gaulle, évidemment car oui, cela faisait longtemps que l'ancien Président n'avait été évoqué dans le débat politique. Après avoir rappelé qu'il avait adhéré au RPR lorsqu'il avait 16 ans – quel punk - le ministre de l'Action et des Comptes publics donne sa vision du gaullisme. "Le gaullisme, c'est savoir choisir entre une candidate d'extrême droite et un candidat républicain. Ce n'est pas ce qu'a fait le bureau politique des Républicains malheureusement", dit-il, ne croyant donc pas que son camp va "persévérer dans l'erreur". C'est beau d'y croire.

La défense de Gérald Darmanin est donc différente de celle de Thierry Solère. Le député des Hauts-de-Seine risque lui aussi d'être exclu. L'instigateur du groupe Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants a déjà annoncé qu'il déposera un recours en cas d'exclusion

Du rab sur le Lab

PlusPlus