Gérard Longuet aurait "déconseillé" à François Fillon d’employer ses enfants comme assistants parlementaires

Publié à 21h47, le 31 janvier 2017 , Modifié à 21h47, le 31 janvier 2017

Gérard Longuet aurait "déconseillé" à François Fillon d’employer ses enfants comme assistants parlementaires
Gérard Longuet © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Ce mardi 31 janvier, Gérard Longuet est venu défendre son champion François Fillon sur le plateau de BFMTV, après de nouvelles révélations du Canard Enchaîné. Selon l’hebdomadaire satirique, le candidat LR à la présidentielle a employé deux de ses enfants, Marie et Charles, comme assistants parlementaires lorsqu’il était sénateur de la Sarthe, entre 2005 et 2007. Ceux-ci auraient perçu au total 84.000 euros brut.

Mais Gérard Longuet peine à trouver des excuses à son poulain, n’approuvant lui-même pas la pratique. Il explique :

 

"

Si François m’avait demandé conseil, je lui aurais déconseillé de le faire. Mais, là encore, c’est une possibilité, peut-être dans des circonstances qui m’échappent, qui vous échappent. On peut avoir des jeunes étudiants qui se retournent vers leur père en disant : 'Bah, toi qui peux tout, tu peux peut-être nous aider aussi à travailler.' C’est des choses qui arrivent dans toutes les bonnes familles.

"

Encore une fois, la défense de cet élu Les Républicains se retourne contre François Fillon.

Concernant Penelope Fillon, elle aussi visée par des révélations du palmipède pour un emploi présumé fictif d’assistante parlementaire de son époux puis de son suppléant, Gérard Longuet est plus enclin à la défendre. Mais les arguments sont, là encore, étonnants. Selon le sénateur de la Meuse, Penelope Fillon s’est sacrifiée puisque "dans le secteur privé, compte tenu de sa formation, [elle] aurait certainement gagné deux fois plus d’argent qu’elle n’en a gagné comme assistante de son mari".

Gérard Longuet reconnaît toutefois que le salaire de Penelope Fillon est élevé. Mais pas trop quand même. L’élu LR appelle à relativiser avec à l’appui son propre exemple :

 

"

Oui, quand on additionne sur 20 ans, ça fait une grosse somme. 3.500 euros par mois, c’est le salaire, c’est vrai, d’un professeur agrégé de fin de carrière dans la fonction publique, je le sais bien. Mais moi, quand j’étais patron d’une entreprise de conseil, j’avais 50 consultants, ils gagnaient tous plus que moi, et beaucoup plus que madame Fillon. Donc relativisons.

"

Autrement dit, selon la logique implacable de Gérard Longuet, il n’y a pas de quoi s’indigner trop du salaire de Penelope Fillon puisque des consultants qu’il a embauchés gagnaient encore plus.

Du rab sur le Lab

PlusPlus