Le conseil de Ségolène Royal à Emmanuel Macron : "Il faut que tu te positionnes en frontal face à Marine Le Pen, coup pour coup, meeting contre meeting"

Publié à 15h35, le 31 janvier 2017 , Modifié à 15h42, le 31 janvier 2017

Le conseil de Ségolène Royal à Emmanuel Macron : "Il faut que tu te positionnes en frontal face à Marine Le Pen, coup pour coup, meeting contre meeting"
Emmanuel Macron et Ségolène Royal affichent leur proximité politique. © PATRICK KOVARIK / AFP

Ségolène Royal ne cache pas sa bienveillance pour Emmanuel Macron. La ministre de l’Environnement donne même régulièrement des précieux conseils au candidat d’En Marche! en vue de la présidentielle. Ségolène Royal et Emmanuel Macron se sont vus début décembre après le renoncement de François Hollande, comme l’avait relaté le Lab, confirmant les informations de RTL.

Forte de son expérience en tant que candidate socialiste à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal a glissé un conseil à Emmanuel Macron lors cette entrevue, relate Le Figaro ce mardi 31 décembre:

 

"

Tu ne dois pas laisser respirer Marine Le Pen. Il faut que tu te positionnes en frontal face à Marine Le Pen, coup pour coup, meeting contre meeting.

"

L’ancien ministre de l’Economie suit visiblement à la lettre les conseils de son ex-collègue au gouvernement : il tiendra un meeting à Lyon le samedi 4 février. De longue date, Marine Le Pen et le FN avaient déjà calé ce week-end-là leurs assises présidentielles. Quant à un autre candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, il a lui aussi embrayé le 12 janvier en organisant un meeting dans la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le dimanche 5 février. Cette réunion publique lyonnaise sera dédoublée puisqu’elle sera retransmise en temps réel avec un hologramme à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

La numéro trois du gouvernement a aussi mise en garde Emmanuel Macron contre la dureté d’une campagne présidentielle. "Tu sais Emmanuel, la politique c'est dur. Tu crois que tu as pensé à tout mais ça ne se passe jamais comme prévu. Une élection présidentielle, c'est au-delà de toute imagination", lui a-t-elle déclaré début décembre. En 2007, Ségolène Royal avait vu des "éléphants" du PS lui mettre des bâtons dans les roues lors de sa campagne.

Ce n’est pas la première fois que Ségolène Royal, qui ne cache pas son amertume plus de huit ans après le Congrès PS de Reims, alerte le candidat à la présidentielle sur la difficulté de faire campagne avec des responsables socialistes : "Tu vas voir, ils vont être méchants avec toi", lui avait-elle déclaré en mai 2016. Emmanuel Macron a choisi de voler de ses propres ailes. Sans le soutien du PS, mais avec le soutien de plusieurs élus socialistes. 

 

LIRE AUSSI :

>> Quand Ségolène Royal estime que Benoît Hamon "ferait un bon premier secrétaire du PS"

>> VIDEO - Le grand amusement de Royal en sous-entendant qu'elle a voté Hamon à la primaire

>> Ségolène Royal évoque un éventuel soutien à Emmanuel Macron : "Je n'ai aucune contrainte"

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus