Gilbert Collard agressé en marge du meeting de Marine Le Pen à Paris

Publié à 20h34, le 17 avril 2017 , Modifié à 21h41, le 17 avril 2017

Gilbert Collard agressé en marge du meeting de Marine Le Pen à Paris
© capture d'écran Twitter
Image Victor Dhollande-Monnier


De brefs heurts ont opposé lundi 17 avril en début de soirée des militants anti-FN aux forces de l'ordre à proximité du Zénith de Paris, où Marine Le Pen tenait son meeting de campagne. En arrivant sur place, à pied, le député du Gard apparenté FN Gilbert Collard a été agressé.

Une centaine de personnes s'était rassemblée, à l'appel de collectifs antifascites ou d'extrême gauche, dans ce quartier du nord-est de Paris, quadrillé par d'importants contingents de forces de l'ordre. Peu après 19h, l’arrivée de Gilbert Collard a déclenché quelques jets de projectiles. Selon un journaliste du JDD sur place, le député apparenté FN a reçu des crachats, des jets de bières et des gaz lacrymogènes. Selon l'AFP, un cocktail molotov a également été lancé, sans toutefois approcher le député, protégé par le cordon de policiers déployé aux abords du parc et sous escorte du service d'ordre du FN.





Interrogé par Le Huffington Post, Gilbert Collard est revenu sur ces incidents : 

Selon ma bonne habitude, je n'entre pas par l'entrée des VIP. Et là des individus en nombre m'ont jeté une bouteille de bière qui m'a atterri sur la nuque. J'ai reçu une espèce de bombe inflammable qu'un policier a heureusement pu éloigner sinon elle aurait enflammé mon pantalon. 

"J'ai été insulté mais cela ne m'a pas dérangé. Aux cris de fasciste, je répondais nazis", a poursuivi le député du Gard. Cependant, Gilbert Collard a décidé de ne pas porter plainte après cette agression. 



 


[BONUS TRACK] Une Femen monte sur scène pour gêner Marine Le Pen

Le meeting de Marine Le Pen au Zénith a été très brièvement interrompu par l'irruption sur scène d'une Femen, torse nu. Elle a été immédiatement évacuée par le service d'ordre du Front national. 

Une séquence isolée ici en vidéo : 





"Ces extrémistes d'extrême gauche marchent sur la tête. Voilà l'inversion totale des valeurs qui viennent perturber un meeting de la seule femme qui défend les femmes", a réagi Marine Le Pen à la tribune, avant de reprendre le fil de son discours.

Du rab sur le Lab

PlusPlus